Les églises médiévales de la rive gauche

Les églises médiévales de la rive gauche étaient liées à l’Université et aux grandes abbayes historiques

 

Au Moyen Age, trois espaces organisaient Paris

  • La Cité, dans son île centre du pouvoir religieux et temporel
  • La Ville, cœur populaire de Paris, sur la rive droite,
  • L’Université, rive gauche, centre d’études et de formation théologique.

 

Cependant, la rive gauche ne pouvait à cette époque juste se résumer à l’Université, entre la Montagne Sainte Geneviève et la Seine. Il fallait également ajouter à l’extérieur des remparts de Philippe Auguste des bourgs : Saint Germain des prés, Saint Victor et Saint Marcel. Tous trois étaient centrés sur les abbayes dont ils portaient le nom.

 

Les églises historiques de la rive gauche

Le territoire de l’Université s’articulait autour de trois grandes églises historiques :

Ces trois églises historiques s’étaient constituées dans les premières heures du Paris chrétien entre les Ve et VIIIe siècle, sur les vestiges de l’ancienne ville romaine.

 

A ces trois centres, il convient également de rajouter les trois autres grandes abbayes à l’extérieur : Saint Germain des prés, Saint Victor et Saint Marcel.

 

Les paroisses médiévales de l’Université

Sous le règne de Philippe Auguste, au début du XIIIe siècle, Paris est protégée par une nouvelle enceinte. Elle fixe pour toute la durée du Moyen Age, le territoire de l’Université sur la rive gauche. Cette édification marque alors la nécessité d’édifier en paroisses des églises qui dépendaient des premiers édifices.

Ainsi, sur le territoire de Saint Benoit le bétourné, plusieurs démembrements furent réalisés : Saint Etienne des grés,

 

 

Le nouvel espace clos par Philippe Auguste intégrait des espaces appartenant aux abbayes extérieures. Des paroisses furent également crées pour répondre aux besoins des habitants.

Saint Germain des prés Saint Marcel
Saint André des arts

Saint Côme

Saint Hilaire du mont

 

Il s’agissait pour les trois abbés de constituer une véritable présence dans le centre de la ville. Ils continuaient d’asseoir ainsi leur influence auprès de l’évêque de Paris. Toutefois, ils durent composer avec l’importance croissance de l’Université. En effet, ils durent consentir de lui donner la nomination des cures de ces églises en 1345.

 

Les églises du bourg Saint Marcel

Bien qu’à l’extérieur des murs de Paris, le Moyen Age est  le temps de la croissance des bourgs Saint Victor, Saint Marcel et Saint Germain des prés.

Toutefois, le bourg Saint Marcel était légèrement plus éloigné de l’Université, une paroisse fut édifiée : Saint Hippolyte.

En face de l’abbaye Saint Marcel, fut également installée une petite église Saint Martin du cloître.

 

Sources bibliographiques :

  • Lebeuf, Jean. Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris. 1893
X
- Entrez votre position -
- or -
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer