L’île des cygnes

L’île des Cygnes, ancienne île longeant la rive gauche entre les emplacements des Invalides et la Tour Eiffel

 

A l’origine, il s’agit de plusieurs îlots : île de Grenelle, île des Treilles, île aux vaches, île de Jérusalem et île de Longchamp. On pouvait encore observer ces différents îlots dans les plans de Paris du début du XVIIIe siècle. 

Toutefois, lorqu’on regarde la plan Jouvin établi en 1672, on peut alors constater que ces îlots ont été regroupés dans une seule et même île : l‘île des Cygnes. 

 

Deux noms pour un même endroit

Deux nom : l‘île des Cygnes, qu’on trouve sur les cartes et l’île Maquerelle, plus utilisée dans le langage commun. 

Le premier nom, plus officiel, fut retenu lorsqu’en 1676, selon une ordonnance royale, on y installa des cygnes pendant l’hiver pour les protéger. On y installa alors la maison du Garde Cygne.

Plusieurs possibilités pour le deuxième nom : soit un souvenir d’un particulier qui au cours des temps y avait eu une activité notable, soit des duels des parisiens se faisaient pour se chercher querelle.

 

Des usages divers au cours du temps

Au Moyen Age, les paysans de Chaillot y venaient faire paître leurs animaux en l’échange d’une redevance auprès de l’Abbaye de Saint Germain qui était propriétaire du lieu. 

 

Au XVIIe siècle, on y installa un cimetière pour l’Hôtel Dieu suite à la décision d’Henri II. Il utilisait jusqu’alors le cimetière de l’Hôpital de la Trinité. Ce sera à cet emplacement qu’on enterra un nombre important des morts de la Saint Barthélémy. 

 

Au XVIIIe siècle, l’île des Cygnes est utilisée pour du dépôt de bois, comme on peut le constater dans le plan de Turgot de 1739. C’est également dans cet endroit qu’alors on transforme les abats des animaux, pour fabriquer de l’huile notamment destiné à alimenter les réverbères de la ville.

Enfin, à la veille de la Révolution, les frères Périer installeront leurs moulins à vapeur de sorte qu’on puisse y produire de la farine même lorsque la Seine est trop basse pour faire fonctionner les moulins à eau.

 

 

Un raccordement avec la rive gauche en deux temps.

Tout d’abord, en 1773, une première partie du canal est comblé, du côté amont. 

Ce sera ensuite en 1812, lors de la construction du Pont d’ Iéna que la seconde partie du canal sera bouchée et l’île disparaît alors totalement

 

Reconstitution de l'ile des cygnes
Reconstitution de l’ile des cygnes

 

 

 

Inscrivez vous à notre newsletter (fréquence mensuelle maximum)

Les champs avec une * sont obligatoires
X
- Entrez votre position -
- or -
Puis-je vous aider ?
Powered by Replace Me
%d blogueurs aiment cette page :