Le monument de la place de Clichy

Le monument de la place de Clichy, en souvenir de la défense de Paris en 1814

 

Avec la déroute de Napoléon, les troupes coalisées russes et prusses sont devant les murs de Paris. S’organise la défense héroïque de la ville. 

A la barrière de Clichy, l’emplacement de la futur place de Clichy, le maréchal Moncey résiste et livre une défense jugée alors comme héroïque. Avec des étudiants et des volontaires, il arrive à tenir jusqu’à l’armistice.

 

En souvenir de cette défense, on décide sous Napoléon III d’ériger un monument en 1869 au milieu de la place de Clichy. 

 

Le monument est confié à Edmond Guillaume et la statue à Amédée Doublemard.

La statue exalte la défense de la ville, qu’on voit couronnée d’une couronne en forme de tour et portant un emblème impérial. A ses pieds, héroïques, les soldats meurent et se défendent à coup de canon.

 

Sur le piédestal, on a reproduit le tableau célèbre  de cette défense : la barrière de Clichy d’Horace Vernet. 

On peut y voir le maréchal Moncey à cheval guidant et commandant ses hommes. A ses pieds, on retrouve également des parisiens témoins malheureux de ces événements et qui doivent se protéger. 

Enfin, on peut voir aussi en bas relief, une allégorie féminine représentant le patriotisme telle une déesse guerrière. A ses côtés, on la retrouve toutefois en deuil en raison des nombreux morts au combat. 

Les champs avec une * sont obligatoires
X
- Entrez votre position -
- or -
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer