La petite salle du théâtre du Palais cardinal

La petite salle du théâtre du Palais cardinal,  construite par Richelieu pour offrir des spectacles à la Cour

 

En 1635, la construction des ailes gauches et droites du Palais cardinal (qui deviendra ensuite Palais royal) est bien avancée. Aussi, le cardinal de Richelieu fait installer au bout de l’aile droite une petite salle de spectacle. Située à proximité des jardins, elle pouvait accueillir tout de même entre 500 et 600 personnes. 

 

L’inauguration d’une salle en l’honneur de Mademoiselle

La salle fut inaugurée en 1635. Le cardinal de Richelieu donna pour l’occasion une fête pour Mademoiselle, la fille du duc d’Orléans, frère du roi. On donna alors un petit ballet mythologique, dans par des enfants, appelé la danse des pygmées. Des oiseaux furent lâchés dans la salle. L’un d’entre eux d’ailleurs se perdit dans la fraise d’une petite nièce du cardinal, se mettant alors à pleurer.

Des archives indiquent que les quatre musiciens reçurent pour l’occasion 25 livres et 12 sols. De son côté l’oiseleur était un bourgeois de Paris, Anthoine Yvon et vivait dans la rue des Billettes, sur la paroisse de Saint Jean en grève. Il fut payé 26 livres et 8 sols, en compensation de la nourriture pour les 6 rossignols, la fauvette à tête noire et les 6 canari.

 

Les spectacles et la politique de Richelieu

Entre 1635 et 1640, Richelieu fit donner dans cette salle tous les spectacles, ballets ou tragédies, qu’il voulait offrir à la Cour. Les dates n’étaient jamais laissées au hasard.

En effet, il fit jouer le 16 avril 1635 la comédie des Tuileries, le jour même de la déclaration de guerre à l’Espagne.

Ensuite, on joua le Cid, magnifiant les espagnols, le lendemain de l’invasion de la France. Le cardinal voulut en effet tuer alors le succès grandissant de la pièce de Corneille qui était trop favorable à la reine Anne d’Autriche qu’il combattait. Il n’en fut rien !

Pour célébrer la naissance du futur Louis XIV en 1638, le cardinal fit jouer dans son théâtre une tragi-comédie : l’Amour tyrannique de Scudéry. La pièce fut jouée par des enfants. Parmi eux, une adolescente de 13 ans se distingua alors, du moins aux yeux du cardinal. Il s’agissait de Jacqueline Pascal, nièce de Blaise Pascal. Après le spectacle, il l’a fit venir devant lui. Alors, elle déclama un texte écrit par avancée. Aussitôt, il fut charmé, la fit venir sur ses genoux et libéra son père qui avait été exilé.

 

Vers la fin des années 1630, Richelieu trouve que sa salle est trop petite. Il fait alors construire une nouvelle grande salle, inaugurée en 1841 : le théâtre du Palais Royal

 

Sources bibliographiques :

Inscrivez vous à notre newsletter (fréquence mensuelle maximum)

X
- Entrez votre position -
- or -
Puis-je vous aider ?
Powered by Replace Me
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer