Les préteurs à la petite semaine

Les préteurs à la petite semaine finançaient en tout illégalité tous les micro-besoins des petits commerçants de rue

 

Uniques à Paris, les préteurs à la petite semaine réalisaient leur commerce sous le secret. Ils ne prenaient pas le risque de montrer au passant leurs visages.

 

Les financeurs du commerce ambulant de rues

Près des Halles et des marchés, ils finançaient les petits besoins des vendeuses de fruits et légumes, les détaillants… Pour pouvoir acheter un peu de marchandises, ces petits vendeurs avaient besoin de quelques sols ou d’un écu.

Ainsi, en échange d’un écu prêté pour une semaine, le préteur demandait de le récupérer une semaine plus tard, avec 7 livres et 4 sols. De cette manière, ces préteurs à la petite semaine pouvaient espérer récupérer 70 livres par an par écu (soit près de 10 fois sa valeur).

Leur activité prospérait sur la pauvreté des petits marchands parisiens, dont la plupart n’arrivait qu’à survivre.

Une activité cachée réalisée des très riches parisiens

Au XVIIIe siècle, les préteurs à la petite semaine ne faisaient pas cette activité à temps plein. Il s’agissait souvent de riches parisiens.

Certains jours du mois, ils quittaient leur bel habit pour revêtir un plus délavé et usagé. Se laissant pousser une petite barbe, mettant une vieille perruque tout en se teignant les cheveux, ces préteurs se rendaient dans la rue, pour proposer leurs écus. Ils recevaient alors leurs clients dans des petites maisons très pauvrement meublée.

Réalisant leur usure de manière totalement illégale, ils ne pouvaient saisir la justice pour exiger leur paiement. Aussi, ils demandaient à leurs demandeurs de jurer devant un crucifix qu’ils pourraient récupérer leur prêt, tout en notant soigneusement leurs noms.

Enfin, une fois les prêts réalisés, ils reprenaient leur vie mondaine dans le beau Paris.

 

Sources bibliographiques :

  • Mercier, Louis-Sébastien. Tableau de Paris T3. Nouvelle édition, corrigée et augmentée. 1782

Inscrivez vous à notre newsletter (fréquence mensuelle maximum)

X
- Entrez votre position -
- or -
Puis-je vous aider ?
Powered by Replace Me
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer