La maison Zilvelli

La maison Zilvelli : une longue et grande boite, offrant à la fois, une vue sur Montmartre et la Tour Eiffel en haut de la Butte Bergeyre

C’est en arpentant le jardin de la Butte Bergeyre, que la maison Zilvelli se dévoile. Au premier regard, le visiteur est frappé par son avancée sur la colline, tout en regrettant vite son état de délabrement. Il se dit également que la vue du bout de cette maison doit être prodigieuse.

Découvrons l’histoire des lieux !

 

L’architecte des lieux : Jean Welz

Jeune viennois, il débarque à Paris en 1918 pour étudier auprès d’un architecte important du moment : Joseph Hoffmann.

A Paris, il travailla dans l’agence de Raymond Fischer et signa deux constructions, dans la ville, dont la maison Zilvelli, réalisée en 1933.

 

Il partit ensuite pour l’Afrique du Sud, où il exprima ses talents de peintre. Il y mourut célèbre en 1975.

 

Une maison sur pilotis en forme de grande boite.

Construite sur un des coteaux de la butte Bergeyre, la maison s’élance au-dessus des lieux, grâce à des pilotis. De cette manière, elle permet une immense ouverture avec deux grandes fenêtres. L’un permet d’admirer Montmartre et sa colline. 

Ensuite, côté sud, la seconde ouvre vers la Tour Eiffel. Au début, un grand balcon avait également été monté pour pouvoir profiter de l’espace. C’était un véritable bureau à ciel ouvert. Toutefois, à la demande de la Préfecture de Police, il fut ensuite supprimé. C’était un ensemble de béton reprenant les empruntes du coffrage en bois qui avait servi à le réaliser.

 

Jean Weltz voulut cette maison comme une grande et longue boite. Vingt mètres de long tout de même sur 4,5 de large. Au bout, elle surplombe le sol de 5 mètres.

La façade sur la rue fut, elle, peu soignée. Le spectacle était de l’autre côté.

 

Sources bibliographiques :

Inscrivez vous à notre newsletter (fréquence mensuelle maximum)

X
- Entrez votre position -
- or -
Puis-je vous aider ?
Powered by Replace Me
%d blogueurs aiment cette page :