Les ballets sous Louis XIII

Les ballets sous Louis XIII devinrent des véritables pièces de théâtres, sérieuses et sans femme sur la scène

 

Durant le règne d’Henri  IV, les ballets étaient des danses de la cour. Avec les années, ils se structurent de plus en plus pour devenir des véritables scènes, point d’orgue du Carnaval.

Mais, avec cette scénarisation, les ballets rentrent dans le domaine du théâtre, comme l’explique Germain Bapst dans son essai sur l’histoire du théâtre.

 

Des ballets, au cœur des règles du théâtre

Jusqu’alors, les femmes participaient aux ballets. Mais comme ils devenaient des pièces de théâtre, elles furent chassées de la scène. Interdit à une femme de jouer à  la comédienne alors.

En 1617, on donna au Petit Bourbon le ballet de la Délivrance de Renaud. Dans cette salle carrée, on décora la scène au fond avec des toiles peintes. Au cours de la première partie, le décor représenta une grotte avec des niches à hauteur différentes. A l’intérieur de chacune d’entre elles,  les acteurs pouvaient y prendre place.

Ensuite, la scène se transforme en camp pour devenir ensuite une forêt.

De leurs côtés, les acteurs sont vêtus de costumes à la romaine. Ainsi des ballets bouffons, on rentre dans les ballets sérieux.

 

La participation du roi

Dans ces ballets, Louis XIII montait lui aussi sur scène. Ainsi, dans la Délivrance de Renaud, on put voir le roi, avec le costume d’un démon du feu, vêtu d’un maillot collant, avec une jupe à plis parsemé de langues de flammes rouges.

Son visage était caché par un masque noir. Il avait la tête couverte d’une coiffure « flamboyante ».

 

Parmi les thèmes traités par ces ballets, on trouva : la Pucelle, la Douairière de Bilbao, les femmes renversées. Suivant les ballets, on cherchait des costumes donnant une impression d’époque ou de lieu lointain, sans chercher la vérité historique.

 

 

Sources bibliographiques :

Bonjour,

Quel plaisir de partager avec vous ces belles histoires de Paris !

Suivez nous avec notre Lettre mensuelle en remplissant les champs suivants ou sur notre page Facebook 

Vous pouvez retrouver les derniers numéros à partir de ce lien

 

Vous inscrire à la lettre d'Histoires de Paris

* champs obligatoires

J'ai lu et accepté la politique de confidentialité *
Idée de sortie
 
 


%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer