Histoire de l’île Saint Louis

L’ île Saint Louis, tout d’abord un îlot de graviers, puis découpé et, enfin aménagé et urbanisé lors du XVIe siècle

 

A l’origine, un simple ilot

A cet emplacement, initialement, un ilot s’était constitué juste en amont de l’île de la cité et à proximité de la confluence de la Seine et de la Bièvre.

Sous les Carolingiens, les comtes de Paris en avait la jouissance. Toutefois, en 867, Charles le Chauve le confia au Chapitre de Paris : l’ilot devient l’île Notre Dame. Elle sert alors principalement de pâturage et d’entrepôt, notamment pour la construction de bateaux.

Selon la légende, Saint Louis y serait venu pour prier et y rendre la justice. Il y aurait pris la croix en 1269 avant de partir en croisade.

Un chenal coupe l’ile en deux pour protéger Paris

Vers 1356, en continuité avec l’enceinte de Philippe Auguste et pour protéger Paris, il est décidé de pouvoir barrer la nuit le fleuve avec une lourde chaîne de fer entre la Tour Barbeau, rive droite et le bastion de la Tournelle, rive gauche. Un chenal est creusé : la partie Ouest sera l’île Notre Dame et la partie Est l’île aux vaches.

 

L’aménagement de l’Ile Saint Louis avec la construction de nouveaux ponts enjambant la Seine

Suite à l’urbanisation du Marais, la construction de la Place Royale (qui deviendra la Place des Vosges), on décide d’aménager cet espace. En 1614, sous la commande de Louis XIII, Christophe Marie se charge de combler le fossé entre l’île Notre Dame et l’île aux vaches et construire des ponts reliant la nouvelle île Saint Louis à la rive droite et à la rive gauche : il s’agit du pont Marie au Nord, puis le Pont des Tournelles au Sud, sans aucune maison, à la manière du Pont neuf. Les rives sont remblayées et les quais apparaissent. L’espace est découpé avec des rues parallèles de manière perpendiculaire à la Seine.

Une urbanisation homogène sur les quais

Les travaux de construction des maisons durent de 1616 jusqu’en 1660. De très nombreuses personnes importantes du royaume souhaitent disposer d’un hôtel sur les bords de la Seine. Contrairement aux habitudes où les corps de logis sont situés au fond des cours, les appartements, ici, donnent directement sur les quais.

Les nouveaux habitants font appel à des architectes de grande réputation : Les Le Vau, Libéral et Sébastien Bruant. Les peintres Le Brun et Le Sueur sont mobilisés notamment.

Sur ces quais, l’urbanisme n’est pas imposé comme pour les places royales mais on retrouve des façades homogènes.

Parmi, les hôtels construits alors sur l’ île Saint Louis, certains sont remarquables comme l’Hôtel Lambert (quai d’Anjou), la Maison au Centaure (Quai de Bourbon)…

En savoir plus : les façades de l’île Saint Louis

La rue Saint Louis en l’île

L’ensemble prend alors le nom de Saint Louis, suite au baptême de la première église Saint Louis en l’île.

Cette rue, au centre, parcoure l’île dans la direction de la Seine. Elle conserve encore aujourd’hui son caractère marchand.

Ile Saint Louis - Vue sur le Quai d'Orléans
Ile Saint Louis – Vue sur le Quai d’Orléans

 

Visiter l’Ile Saint Louis :

M° Pont Marie ou Sully-Morland (L11)

Bus : Ligne 67 arrêt Ile Saint Louis (en venant du nord) ou Pont de Sully – Quai de Béthune (en venant du sud)

 

 

Sources bibliographiques :

Dictionnaire historique de Paris – Librairie Générale Française, 2013 sous la responsabilité éditoriale de R. de Ayala

Emission de Canal Académie sur Louis Le Vau par Jean Pierre Babelon

Les champs avec une * sont obligatoires

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer