La naumachie du parc Monceau

La naumachie du parc Monceau : un surprenant bassin ovale, avec ses colonnes en ruines, et son nom bizarre !

 

Héritière de la naumachie du jardin du duc de Chartres, elle fut conservée lors de la restauration du domaine pour devenir le parc Monceau en 1861, avec son vaste bassin ovale, entouré en partie d’une colonnade corinthienne.

En effet dans les années 1770, le duc de Chartres, cousin de Louis XVI, décida se faire aménager un jardin à l’anglaise à la campagne, bien au-delà des limites de la ville alors. Il fit appel au peintre Louis de Carmontelle pour l’aménager et construire ses nombreuses curiosités. La naumachie est la plus grandiose !

 

Une colonnade récupérée d’un autre tombeau

Cette colonnade était issue de la rotonde des Valois, monument construit par Catherine de Médicis au XVIe siècle, juste à côté de la basilique Saint Denis. Jamais achevé, il fut détruit au XVIIIe siècle et ses principaux ornements transférés à l’intérieur de la basilique. A cette occasion, le duc de Chartres récupéra la colonnade pour réaliser sa naumachie.

Au milieu du XIXe siècle, on parla un temps d’une autre origine pour cette colonnade. Elle proviendrait du château du Raincy.

 

La restauration de la Naumachie lors des travaux de réhabilitation du Parc Monceau

Lors des travaux de restauration du Parc Monceau, en 1861, on décida de conserver l’aspect de ruines de la Naumachie. Aussi, on décida de limiter les travaux à la réparation des parties endommagées.

A un moment, on voulut reconstruire la Naumachie dans sa totalité. Mais, les recherches menées alors montrèrent qu’elle avait déjà été dans un aspect de ruine lors de son édification pour le jardin du duc de Chartres.

On ne put garder tout. En effet, du temps de la Folie de Chartres, un obélisque se dressait sur un ilot au centre du bassin. Il a disparu et n’a pas été replacé lors de la restauration du parc.

 

Mais qu’est ce qu’une naumachie ?

Voila la bonne question avec ce nom étrange ! Il s’agit en fait d’une habitude romaine. En effet, dans la Rome antique, des reconstitutions de batailles navales étaient données dans la ville : les naumachies. Très complexe à organiser, seuls les empereurs pouvaient se les offrir. Il fallait bien sûr un grand bassin pour permettre aux bateaux de se déplacer !

C’est cette ambiance que voulut retrouver Carmontelle, tout en lui donnant un aspect de ruine dés le début.

 

Le bassin de la naumachie du Parc Monceau

Dés l’origine, le bassin de la naumachie était le point bas de tous les ruisseaux dessinés par Carmontelle. De là, un système de pompe renvoyait l’eau dans les ponts amonts.

Même si le ruisseau du Parc Monceau a été considérablement réduit lors de la restauration du Parc Monceau en 1861, le bassin continue à remplir cette fonction. L’eau retourne ensuite à la cascade sur le rocher du Parc.

 

Sources bibliographiques :

Bonjour,

Quel plaisir de partager avec vous ces belles histoires de Paris !

Suivez nous avec notre Lettre mensuelle en remplissant les champs suivants ou sur notre page Facebook 

Vous pouvez retrouver les derniers numéros à partir de ce lien

 

Vous inscrire à la lettre d'Histoires de Paris

* champs obligatoires

J'ai lu et accepté la politique de confidentialité *
Idée de sortie
 
 


%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer