le Paris de Notre Dame par Victor Hugo

Revivez le Paris médiéval de Notre Dame de Paris, décrit et rêvé par Victor Hugo ou seul le gothique compte !

En 1831, Victor Hugo publie l’un de ses premiers chef d’œuvre : Notre Dame de Paris. Ce roman, classique du romantisme français, connaît tout de suite un grand succès et marque fortement l’image du Paris médiéval.

Les personnages de Notre Dame de Paris de Victor Hugo
Notre Dame de Paris de Victor Hugo : Quasimodo, Frollo, Phoebus et Esméralda

Une fresque du Paris médiéval avec comme personnage principal la cathédrale Notre Dame de Paris

Dans son œuvre, Victor Hugo décrit avec beaucoup de détail et sur les bases des informations à sa disposition, les principaux monuments du Paris de 1482.

Dans ce Paris médiéval glorifié, on découvre des personnages de légende.

Dans ces lieux, on découvre plusieurs personnages devenus depuis mythiques : Quasimodo le sonneur de cloche, Esméralda, la belle bohémienne dansant avec sa chèvre, Phoebus de Chateaupers, beau soldat, Claude Frollo, archidiacre.

Ils sont totalement pris dans une histoire dont aucun ne maîtrisent les tenants et aboutissants, et qui les amènent à leur perte : Esméralda est prise par les tourments de son amour pour Phoebus de Chateaupers ce qui la conduit au gibet, Frollo, le prêtre de Notre Dame, emprisonné par une passion destructrice pour Esméralda, Quasimodo qui tente de défendre la belle bohémienne. Phoebus quant à lui, se marie alors que la seule chose qu’il souhaite est de conter simplement fleurette.

 

Un roman lançant une vaste campagne de restauration des anciens monuments parisiens et notamment la cathédrale Notre Dame de Paris

La publication de ce roman s’inscrit dans une période où de nombreux monuments parisiens remontant au Moyen Age ont été détruits ou très fortement dégradés. Ce mouvement avait été initié déjà dans l’ancien régime mais très fortement accentué lors de la révolution.

Aussi Victor Hugo souhaite remettre en avant les restes de ce Paris médiéval. Cela se concrétisera ensuite par une vaste campagne de restauration dont celle menée par Viollet le Duc sur la cathédrale Notre Dame de Paris sera le point majeur. Malgré la constitution d’une nouvelle discipline, l’histoire de l’art, et la volonté de restaurer les splendeurs d’antan, elle tombera dans le piège de la magnification de ce passé. 

 

Il est à noter que seul le Paris médiéval trouve grâce aux yeux de Victor Hugo qui critiquera beaucoup les monuments construits après la Renaissance et surtout lors du Grand Siècle et au XVIIIe siècle.

 

Crédit image : Bibliothèque Nationale de France

Les champs avec une * sont obligatoires

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer