La promenade au Bois de Boulogne à la Révolution

La promenade au Bois de Boulogne à la Révolution, déjà prisée de l’aristocratie, profitant des beaux jours…

 

Même si la promenade au Bois de Boulogne faisait partie des attractions au cours du XIXe siècle, elle était déjà à la mode à la Révolution.

Dans le Nouveau Paris, Louis Sébastien Mercier revient sur cette histoire.

 

La promenade pour Bagatelle

Le chemin du Bois de Boulogne était très prisé, notamment sous le Directoire. On se rendait alors à Bagatelle.

Là, « mille lampions suspendus aux arbustes l’ont transformé en palais de rubis, d’émeraudes, de topazes et de diamants. »

A Bagatelle, on pouvait profiter « du buffet du restaurateur glacier, avec des glaces de toute couleur et composées de l’essence parfumée des citrons, des oranges, des ananas… »

 

 

Le repère de la richesse

Bagatelle était alors « le rendez vous de l’aristocratie la plus brillante. ».

Ici, les classes aisées de Paris pouvaient profiter des belles journées. On y jouissait de la tranquillité, tout en « battant toutes les armées de la République ». On se retrouvait donc entre riche, discutant politique de loin mais surtout riant grâce aux libertés offertes par le propriétaire des lieux

Sources bibliographiques :

Inscrivez vous à notre newsletter (fréquence mensuelle maximum)

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer