Le regard des Messiers

Le regard des Messiers, entre les rues des Cascades et la Mare, rappelle les gardes champêtres de Belleville.

 

Un peu en aval du regard de la Roquette, le regard des Messiers permet le contrôle des canalisations de l’aqueduc Saint Antoine. En effet, le réseau avait plusieurs sources possibles, afin de garantir de l’eau en aval.

Dans une cour d’immeuble, mais visible de la rue des Cascades, ce petit regard a une architecture d’une petite maison.

 

Les messiers ou les gardes champêtres

Les messiers ! Ce nom n’est pas beaucoup utilisé aujourd’hui. Mais il renvoyait avant la Révolution à l’activité des gardes champêtre.

A cette époque, la colline de Belleville n’était pas construite et l’activité y était champêtre. A noter que messier, comme le signale le blog, le Piéton de Paris, renvoyait aux moissons. Trésor des campagnes, les fruits des moissons devaient être surveillés.

 

Une allure de petite maison

Sans fenêtre, le regard des Messiers est une petite maison rectangulaire, sans fenêtre. Un petit pignon la surplombe.

Ce petit bâtiment est protégé de la pluie par un toit en pierre plate.

Le regard actuel date de 1811 lorsqu’il fut restauré.

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer