La rue Boccador rattrapée par la crue de 1910

La rue Boccador rattrapée par la crue de 1910 : l’eau montait et arrivait de l’avenue Montaigne à proximité !

 

Derrière la place de l’Alma, la rue Boccador permet de relier l’avenue Georges V à l’avenue Montaigne. Nous sommes donc bien dans le Triangle d’or, déjà très riche lorsque la crue de 1910 survient.

 

Première inondation et blocage de la circulation

Dès le 24 janvier, soit une petite semaine après le début de la crue de 1910, l’eau fit son apparition dans le bas de la rue Boccador, à proximité de l’avenue Montaigne. On doit alors fermer la circulation.

Compte rendu par le Radical du 25 janvier :

 « A trois heures de l’après-midi, l’eau a envahi la chaussée de l’avenue Montaigne devant les numéros 12 et 14. Un barrage a été immédiatement établi de la rue Boccador à la place de l’Alma. »

 

Aggravation de la situation

Mais comme on le sait, il fallut attendre encore plusieurs jours pour que la Seine atteigne son point haut. En attendant, la menace s’amplifiait et les dégâts s’aggravaient.

Le Matin du 29 janvier explique :

« La rue Boccador, entre l’avenue Montaigne et la rue de La Trémoille, s’est également affaissée sous l’eau qui l’envahit sur une longueur de cinquante mètres. Chanot, commissaire de police, a pris toutes les mesures nécessaires. »

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer