Histoires de Paris

A chaque coin de rue de Paris, des histoires… souvent revues, réadaptées mais fascinantes

Histoires d'art

Le théâtre à la cour de Louis XIV

Le théâtre à la cour de Louis XIV : des représentations très régulières données lors de grandes fêtes royales

 

Au cours de son adolescence, Louis XIV se rendit à de nombreuses reprises pour assister à des pièces de théâtre dans Paris. Il existait alors trois salles : l’hôtel de Bourgogne, le théâtre du Marais et celle du Palais Royal.

Cependant, ainsi que le rappelle Germain Bapst dans son essai sur l’histoire du théâtre, Louis XIV passa beaucoup moins de temps dans Paris après la mort de Mazarin. Il préférait en effet Saint Germain en Laye, Fontainebleau puis Versailles, Trianon et Marly.

Toutefois, grand amateur de théâtre, il se faisait donner des représentations très régulièrement. Le théâtre avait sa place particulière lors des grandes fêtes.

Il faisait appeler à ses côtés la troupe de l’Hôtel de Bourgogne, celle des comédiens italiens et celle de Molière.

 

Des théâtres installés pour l’occasion

En 1664, Molière reçut la commande du souverain pour une pièce à jouer dans une des fêtes des plaisirs de l’Île enchantée. Le roi voulait alors honorer sa favorite du temps, Louise de la Vallière. Pour accueillir ce divertissement de danses, de carrousel, de banquets et de feux d’artifice, on aménagea une salle à l’extérieur dans le parc de Versailles. Imitant les charmilles, ce cirque de verdure avait une charpente et était recouvert de toile. Cinq lustres illuminaient l’entrée de la scène. Le roi était placé au centre, tandis que les spectateurs s’asseyaient sur des gradins derrière.

 

Cette même année, on joua une autre pièce de Molière à Versailles. Ainsi, le 11 mai, la troupe du comédien illustre donna les Facheux dans une des deux théâtres dans le salon du roi. Ce fut ensuite la première représentation du Tartuffe.

Dans les mois qui suivirent pour continuer à plaire au roi, Molière continua à enrichir son répertoire.

 

Mais avec des aménagements de plus en plus luxueux

Progressivement, les représentations à la cour de Versailles sont de plus en plus grandioses… suivant en cela les fêtes données par le roi. Il fallait à chaque fois pouvoir accueillir les comédiens et leurs spectateurs dans des théâtres dans le jardin. On peut citer les représentations de Georges Dandin de Molière et du Triomphe de l’Amour et de Bacchus de Lulli dans un théâtre de planches placé près de l’allée du roi, en 1668.

En 1674, toute la petite cour du château est aménagée pour donner Alceste. On avait décoré le lieu avec des grands orangers, séparés chacun par des piédestaux de marbre portant un vase de porcelaine.

Le Malade imaginaire fut joué dans un théâtre placé devant une grotte.

 

Le service du garde meuble se chargeait de l’aménagement du théâtre. Il lui suffisait d’une journée pour effectuer les travaux nécessaires. On raconte qu’en 1682, alors que des premiers préparatifs avaient été lancés pour une représentation à l’extérieur, on déménagea tout en urgence car la pluie s’annonçait. Le spectacle eut lieu dans le manège.

 

Un roi qui finit par se lasser des représentations

Avec le temps et l’âge, le roi Soleil commence à se lasser du théâtre. Les représentations données à Versailles étaient surtout pour plaire du grand dauphin, au prince de Condé. La scène était alors installée dans le vestibule des dortoirs, au second étage des grands escaliers des demoiselles.

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer