L’histoire de la Ville de Paris de Félibien et Lobineau

L’histoire de la Ville de Paris de Félibien et Lobineau en recherchant l’exhaustivité et l’histoire de France

 

Composée par Michel Félibien, cette histoire de la Ville de Paris fut revue et augmentée par Guy Alexis Lobineau pour sa publication en 1722.

En effet, cette histoire de Paris fut une commande du prévôt des marchands de Paris, Jérôme Bignon, à Michel Félibien. Toutefois, ce moine bénédictin de la communauté de Saint Maur mourut avant de finir ses travaux. Ainsi Guy Alexis Lobineau, lui aussi bénédictin du même ordre, finalisa les travaux.

Revenons sur cet ouvrage avec le regard également du blog de Paris Libris

 

Un travail de recherche très abouti

Volonté de comprendre l’origine d’une splendeur

Tout d’abord comme l’indique Lobineau dans la préface, il s’agit pour ces historiens aguerris de réaliser une histoire d’une ville qui était au début du XVIIIe siècle, une des plus grandes d’Europe. En effet, Paris disposait alors d’un nombre très important d’habitants, « surpassant celui de plusieurs provinces de la France même, l’un des Etats du monde le plus peuplé. » En outre, cette ville, en qualité de capitale du royaume avait donc vue une partie important des événements touchant l’ensemble du pays.

De ce fait, cette histoire visait à rendre compte des moyens et des voies par lesquels Paris avait atteint « cet éclat de splendeur et de dignité ».

 

Inscription dans un héritage et la commande du prévôt des marchands de Paris

Félibien et Lobineau ne sont pas les premiers historiens de Paris. Ainsi, la préface de l’histoire de la Ville de Paris évoque Corrozet et Bonnefons qui avaient démarré mais aussi du Breul et Germain Brice. Cependant, Lobineau marque aussi sa différence. Ils reprochent à ses prédécesseurs de ne pas les avoir « écrites si noblement » et de s’être arrêté en 1640.

 

En 1711, Jérôme Mignon commande auprès de Félibien cette étude afin de « transmettre à la postérité la connaissance générale de tout ce qui s’était passée dans cette capitale de l’Etat, tant par rapport à elle-même, que par rapport à la monarchie. » Ainsi, deux choses ressortent de cette approche : la volonté d’exhaustivité et celle d’étudier la ville pour que la concerne elle-même, mais aussi ce qui la dépasse, autour du pays et de la royauté.

 

L’articulation entre Félibien et Lobineau

De 1711 à sa mort en 1719, Félibien travailla à deux volumes. Il arriva jusqu’en 1661.

Lobineau repris en rajoutant de nombreuses planches, en organisant le document avec des tables.

 

 

La composition de l’Histoire de la Ville de Paris de Félibien et Lobineau

Cette grande histoire démarre par une dissertation sur l’origine de l’Hôtel de Ville, réalisé en partie par Leroy, ancien maître et garde de l’orfèvrerie et contrôleur des rentes de l’Hôtel de ville.

Ensuite, l’histoire de Paris est traitée de manière chronologique, dans 30 livres. Chaque partie est complétée avec des planches. En complément, Félibien et Lobineau publièrent les pièces justificatrices.

L’ouvrage est complété par une liste des autorités : les rois, les présidents du Parlement et de la chambre des comptes, les gouverneurs et les prévôts de Paris.

 

Sources bibliographiques :

Inscrivez vous à notre newsletter (fréquence mensuelle maximum)

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer