Hôtel de Lully

L’ Hôtel de Lully, un hôtel luxueux pour le musicien de Louis XIV, par Daniel Gittard, élève de Louis Le Vau.

 

Comme de nombreux de ses contemporains, Lully musicien très en vue à la cour de Louis XIV, se fit construire sa demeure dans le quartier de la butte Saint Roch, nouvel espace ouvert dans Paris après l’extension de l’enceinte de Paris  vers l’ouest par Louis XIII.

Il choisit un élève de Louis Le Vau, Daniel Gittard pour dessiner les plans de son hôtel particulier qui fut construit en 1671.

 

Hôtel de Lully
Hôtel de Lully – prise en août 2014

L’Hôtel de Lully, un immeuble avec une façade majestueuse :

Cet hôtel en pierre de taille, comporte trois étages carrés avec une corniches classique et des balcons en fer forgés et de large trumeaux entre les fenêtres.

Cette façade s’organise autour d’arcades englobant le rez-de-chaussée et l’entresol dont aux clef, on peut admirer des mascarons de théâtres. Sur cet ensemble, s’élèvent une suite de pilastres d’ordre compsé montant dans la hauteur de deux étages.

Bien que réalisé en 1671, cet agencement préannonce les façades dessinées pour la place des Victoires par Jules Hardouin Mansart au milieu des années 1680.

 

Façade de l'Hôtel de Lully, à l'angle de la rue Sainte Anne et de la rue des Petits Champs
Façade de l’Hôtel de Lully, à l’angle de la rue Sainte Anne et de la rue des Petits Champs

 

 

Un hôtel construit dans le quartier faste de l’époque et située sur une rue en vue.

Homme d’affaires et musicien en faveur de Louis XIV, Sully souhaita construire cet hôtel pour afficher sa réussite. Il s’agit ici de sa première construction.

Il acheta le terrain, de 210 mètres carrés  à un conseiller du roi, Prosper Bauyn, à sa femme Gabrielle Choart et au seigneur de la Verrière pour 22 680 livres. Grâce à un prêt de 11 000 livres auprès de Molière, il put le construire.

A l’origine, l’entrée initiale était rue Saint Anne, considérée comme une rue plus aristocratique. Toutefois, ces héritiers firent ouvrir un accès rue des Petits Champs ensuite (qui reste de nos jours l’entrée principale.

Très rapidement, Lully loua les boutiques et l’entresol à un cordonnier, puis à  un marchand de vin.

 

L’hôtel de Lully, une maison avec un intérieur faste

Comme les hôtels particuliers d’alors, il était décoré avec beaucoup de faste.

On peut citer notamment les plafonds. Celui d’un petit salon au premier étage dans un style de Le Peautre, était composé d’une grosse moulure de feuilles de chêne sculptées et encadrant un tableau représentant Diane et Endymion, allusion au Triomphe de l’amour composé par Lully au début des années 1670.

 

Voir l’Hôtel de Lully :

45 rue des Petits Champs 75001 Paris

M° Pyramides (L7 – L14)

 

Sources bibliographiques :

Inscrivez vous à notre newsletter (fréquence mensuelle maximum)

Les champs avec une * sont obligatoires
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer