Les anciennes statues des places royales

Lors de la création des places royales, des statues représentant les rois furent placées, pour les célébrer  et affirmer leur pouvoir

 

Les rois Bourbons au XVIe et XVIIe siècles voulurent affirmer leur pouvoir dans Paris, comme dans d’autres villes de leurs royaume en mettant en scène leur majesté.

Il s’agissait bien sûr de légitimer leur autorité, ce d’autant que le fondateur avait du conquérir Paris après s’être converti au catholicisme mais aussi de manifester une présence permanente aux yeux de leur sujet en se plaçant au centre de la ville.

Les rois Bourbons participèrent à l’évolution de la ville de Paris, principalement sur la rive droite où vivait le peuple, en créant des magnifiques places royales. Au centre, ils placèrent une statue majestueuse les représentant. La statue d’Henri IV dans ce domaine est un peu particulière, car située de manière excentrée de la Place Dauphine, à proximité du Pont Neuf sur l’île de la Cité.

 

Henri IV sur le Pont Neuf au bout de la Place Dauphine

Louis XIII Place des Vosges
; Statue de Louis XIII par Picart

Louis XIV Place Vendôme

Louis XIV Place des Victoires

Statue equestre de Louis XIV Statue de Louis XIV place des Victoires

Louis XV place de la Concorde

Statue de Louis XV

 

Des statues royales avec chacune une personnalité mais des traits communs forts

Dans la majorité des statues, les rois étaient représentés à cheval, en mouvement, avec la main en position du commandant.

Les rois étaient pouvaient être revêtus en empereur romain, pour marquer une continuité avec une antiquité lointaine mais présente dans la légitimation du pouvoir royal en France ou en armures.

Les statues royales étaient en bronze sur un piédestal majestueux

 

  Henri IV Louis XIII

Louis XIV

Louis XV
Lieu Pont Neuf – Place Dauphine Place des Vosges Place Vendôme Place des Victoires Place de la Concorde
Année 1614 1639 1699 1685 1763
Sculpteur Giambologna et Pietro Tacca Pierre Biard François Girardon Martin Desjardins Edmé Bouchardon
Type Statue équestre Statue équestre Statue équestre Statue à pied Statue équestre
Matière Bronze Bronze Bronze Marbre  Bronze
Costume du roi En armure En empereur romain En empereur romain En tenue de sacre En empereur romain
Piédestal Captifs au pied Inscriptions Inscriptions Captifs au pied Les vertus

 

La statue de la Place des Victoires, un cas particulier : Bien qu’au cœur d’une place royale, cette statue ne fut pas l’initiative du roi mais d’un courtisan, le marquis de la Feuillade. Aussi, il sortit du cadre en faisant représentant le roi, à pied, en marbre et en tenue de sacre.

 

Une statue, réponse à la commande des gouvernants

La statue d’Henri IV fut commandée dés 1604 à un sculpteur italien et fut fondue à Florence, ville d’origine de la reine Marie de Médicis. C’est Richelieu qui se chargea de la commande de la statue de Louis XIII, tandis que Louvois se chargea de celle de Louis XIV.

Concernant la statue de Louis XV, elle fut l’objet d’une commande non pas d’un ministre mais de la ville de Paris.

et dont l’inauguration donnèrent lieu à de grandes représentations

En 1614, Henri IV était mort depuis quatre ans et le roi Louis XIII mineur. La statue fut installée le 23 août, en l’absence du roi en déplacement en Poitou et en Bretagne, mais en présence de nombreux dignitaires : le président de la cour de Parlement, premier président de la Cour des comptes, le procureur général du roi, les trésoriers généraux, le prévôt de Paris, le prévôt des marchands, et ses échevins.  Le procès verbal de la cérémonie fut placée dans un cylindre de plomb, mis à l’intérieur du corps du cheval.

Le 13 août 1699 pour la statue de la Place Vendôme, les dignitaires de la ville arrivèrent en grande procession. Les jésuites avaient eux organisé la veille une tragédie, les Capucines exposé la châsse de Saint Ovide. Dans l’après midi, des joutes dans la Seine furent organisées et le soir un grand feu d’artifice fut tiré

Peu de temps avant l’inauguration, une grande cérémonie était réalisée pour la pose de la première pierre du piédestal. On peut citer le 17 juin 1699 la pose de la première pierre du piédestal de la statue équestre de Louis XIV Place Vendôme (alors Place Louis le Grand), en présence du prévôt des marchands, les échevins, le corps de la ville, arrivé au son des trompettes et timbales. Le prévôt couvrit des médailles avec du mortier en utilisant une truelle d’argent. Ensuite, on travailla pour construire rapidement le piédestal (y compris les dimanches et jours fériés).

 

Ces statues furent détruites lors de la Révolution en 1792 suite à une loi de l’Assemblée nationale

Dés la publication de la loi, une foule importante se porta vers les statues pour les abattre. En effet, les républicains souhaitaient détruire ces emblèmes de la royauté absolue.

Le bronze fut réutilisé ensuite pour couler des canons, pour défendre la jeune république.

Sources bibliographiques :

 

Inscrivez vous à notre newsletter (fréquence mensuelle maximum)

Les champs avec une * sont obligatoires
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer