L’immeuble Ernest Herscher de la rue Scheffer

L’immeuble Ernest Herscher de la rue Scheffer, avec ses magnifiques formes, date de la fin de l’art nouveau.

Avec ce magnifique immeuble de rapport d’Ernest Hescher, nous sommes pleinement dans l’art nouveau parisien. Il s’inscrit pleinement dans les grandes façades de cet art architectural si important à Paris.

Au 39 de la rue Scheffer, cet immeuble réalisé en 1911, fait l’angle avec la rue Louis David. Ainsi, les visiteurs peuvent être comblés. Deux angles de façade donnent sur la rue.

Un immeuble de la dernière phase de l’Art nouveau

Comme le signale le blog Paris promeneur, nous sommes dans la seconde partie de l’Art Nouveau. Les premières grandes signatures d’Hector Guimard datent des années 1890 (avec son fameux Castel Béranger).  L’immeuble Lavirotte, si célèbre, de l’avenue Rapp remonte lui en 1901.

Aussi, au début des années 1910, l’art nouveau se cherche une nouvelle voie. Herscher y participe en mélangeant les briques et la pierre de taille.

En outre, il joue sur des magnifiques bow windows, remontant jusqu’au toit… où on retrouve des ombrelles, dont on envie les heureux occupants des appartements.

La maçonnerie est richement sculptée dans la partie basse, visible par les passants dans la rue. Classique pour cette période, les motifs floraux sont en avant. La flore n’est pas en reste avec ses mésanges, ses escargots et ses lézards.

A l’angle, les encorbellements magnifient les balcons, mais aussi les fenêtres. En tout état de cause, les balcons en fer forgés sont également du grand art.

Ernest Marie Herscher, un architecte parisien touche à tout

Avec cet immeuble, Ernest Marie Herscher signe l’un de ses plus beaux ouvrages parisiens. On peut également voir une autre de ses créations au 85 rue de la Fontaine, toujours dans le XVIe arrondissement.

Cet immeuble est important pour lui. En effet, il est une vitrine pour lui, alors qu’il y installe au rez-de-chaussée son agence d’architecture.

Né en 1870 à Paris et mort en 1939, Herscher est un architecte et un graveur.

Fils d’un ingénieur civil, il commence ses études à vingt ans à l’Ecole spéciale d’architecture. Il travailla ensuite pour Gaston Trélat, Honoré Daumet, Charles Girault et Jean Louis Pascal.

Il put ensuite entrer à l’Ecole nationale des Beaux Arts

Touche à tout Herscher s’intéressa au dessin, à la gravure, à la tapisserie, à l’architecture. Enfin, il est membre du groupe du « Nouveau Paris » et s’intéressa au « Vieux Paris » qu’il représenta dans ses gravures.

Sources bibliographiques :

Bonjour,

Quel plaisir de partager avec vous ces belles histoires de Paris !

Suivez nous avec notre Lettre mensuelle en remplissant les champs suivants ou sur notre page Facebook 

Vous pouvez retrouver les derniers numéros à partir de ce lien

 

Vous inscrire à la lettre d'Histoires de Paris

* champs obligatoires

J'ai lu et accepté la politique de confidentialité *
Idée de sortie
 
 


%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer