La rue de la lingerie

La rue de la lingerie, au bord du cimetière des Innocents, était le territoire des lingères et de leurs étals

 

Au niveau de la place des Innocents aujourd’hui, la rue de la lingerie était très importante dans le Paris médiévale.

Située sur le bord du cimetière des Innocents, elle fut le lieu des lingères. En effet, Saint Louis au XIIIe siècle autorisa les lingères à installer leurs étalages dans cette voie.

 

Qui étaient les lingères ?

Les lingères vendaient aux parisiens les toiles et les friperies. Un peu mieux placées que les fripiers qui revendaient les vieux habits, les lingères étaient toutefois à la base des commerce de linge à Paris.

Elles subissaient la concurrence des canevassiers. Organisés en corporation, ces hommes disposaient d’une protection religieuse. Ils achetaient leurs marchandises auprès des marchands forains à l’extérieur de la ville et les revendaient aux parisiens.

 

Cependant, au XVe siècle, les lingères prennent le pas. En effet, les canevassiers disparaissent alors. Le métier devient même une corporation en tant que telle. Elles furent même très nombreuses par la suite.

 

Ainsi, en arpentant cette partie de la place des innocents, les visiteurs se retrouvent là où les parisiens venaient acheter leurs habits.

 

En savoir plus sur la corporation des lingères

 

Le retrait des lingères de leur rue

Au XVIe siècle, les lingères durent quitter les lieux. En effet, le roi Henri II racheta les étals et boutiques pour y faire construire des maisons.

 

Toutefois, elles ne quittèrent pas le quartier, continuant à profiter des Halles situées à proximité.

 

Ensuite, lorsque le cimetière des Innocents fut totalement détruit juste avant la Révolution, on incorpora la rue à la place des Innocents. Pendant tout le XIXe siècle, l’activité marchande y était continue.

 

La rue de la lingerie aujourd’hui

En fait, la partie principale de la rue de la lingerie autrefois est aujourd’hui occupée par la rue Berger. L’ancienne partie, appelée alors la rue des gantiers, prit le nom de la rue de la lingerie. Elle l’affiche toujours aujourd’hui.

 

 

Sources bibliographiques

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer