Les ateliers Clément de la rue Brunel

Les ateliers Clément de la rue Brunel où fut lancé une aventure industrielle autour des vélos et des pneus…

 

Comme l’ensemble du quartier des Ternes, la rue Brunel a fait partie des berceaux de l’industrie automobile et des vélos à Paris. Là, furent installés à partir 1878, les ateliers Clément.

 

Les début des Cycles Clément

En 1878, Adolphe Clément lance une nouvelle entreprise de fabrication de vélo : les cycles Clément. Son activité démarre avec cinq ouvriers qu’il installe au numéro 20 de la rue.

Sans aucun sous en poche, Adolphe Clément avait quitté le foyer parental au cours de l’hiver 1871 – 1872, à 16 ans. Vivant de petits boulots autour des forges, il fait rapidement connaissance de Truffault, constructeur de cycles . A ses côtes, il découvre comment en fabriquer. Monté sur son vélo, il se lance dans des courses cyclistes, épargnant tout l’argent qu’il parvient à gagner. Ainsi, avec son petit capital, il se lance en 1876 dans une fabrication plus large de vélo, à Bordeaux d’abord puis à Lyon ensuite. Il s’installe enfin à Paris en 1878.

Rapidement, son activité décolle. Elle marche même très bien. Si bien que les Cycles Clément sont le premier fabricant de vélos en France en 1890.

Alors évidemment, avec ce succès l’entreprise a besoin de davantage de place. Aussi, les Cycles Clément gagnent la totalité du numéro 20, une partie du 18, ainsi que des terrains à proximité, accessibles à partir du 27 rue Saint Ferdinand.

A cette date, 400 ouvriers font tourner la production de ces vélos. Ils étaient 150 en 1880.

 

Le rajout des pneumatiques Dunlop

En 1891, Adolphe Clément achète à l’anglais Dunlop la licence de fabrication de son pneu. Notre industriel avait à cette date, commencé également à produire dans une nouvelle usine à Levallois, sur les quais de Seine.

Toutefois, au 11 rue Brunel, il ouvre un atelier supplémentaire pour produire ces pneus.

Ainsi, rapidement, Clément fut le premier industriel français à proposer des vélos circulant avec des roues pneumatiques.

Profitant du succès, Clément propose de nombreux cycles : bicyclettes à cadre droit, bicyclettes moins chères, d’autres pour les femmes, des tricycles, des tandems…

Par la suite, Adolphe Clément se met à développer son activité à Levallois, où il lance son vélodrome et construit des voitures, des dirigeables… Mais ça c’est une autre histoire.

 

Sources bibliographiques :

%d bloggers like this:

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer