L’Opéra

L’ Opéra a toujours impressionné les puissants et a passé chacun des bouleversements depuis le XVIe siècle

 

Un genre italien qui arrive à Paris au début du règne de Louis XIV

C’est en 1659 que le premier opéra est donné en France. Il s’agit alors de la Pastorale sous la direction de Perrin et Cambert. 

Pour les premières représentations, autorisées par Louis XIV et sous la protection du cardinal de Mazarin, on occupe alors la maison de campagne de monsieur de la Haye, à Issy sur Seine. 

 

C’est un succès et dés 1669, Perrin obtint le privilège de l’Opéra en France

 

Les premières salles, dans des jeux de Paume

Dés l’obtention de son privilège, Perrin cherche deux choses : se constituer une troupe de chanteur (qu’il recrute dans les cœurs des cathédrales) et d’une salle. Il retient alors la salle de la Bouteille, jeu de paume situé entre les rues Mazarine et de Seine. Il s’y installe en 1671.

Toutefois, Jean Baptiste de Lulli est alors en grâce auprès de Louis XIV… et le roi qui pouvait défaire ce qu’il avait fait lui donne le privilège de Perrin en 1672. 

Ce dernier cherche alors une nouvelle salle : la salle du Bel Air, un autre jeu de paume, installé rue de Vaugirard en face du jardin du Luxembourg. 

 

A partir de 1663, l’Opéra s’installe dans des salles prestigieuses tout en se déplaçant au gré des incendies mais aussi des puissants

 

.

 

Période Salle Description
1673 – 1763 Salle du Palais Royal Installée par Lulli à la mort de Molière le genre y connait ses premières grandes heures avec Rameau au milieu du XVIIIe siècle. C’est aussi le début des bals masqués
1764- 1770 Salle des Tuileries Il occupe alors la salle des machines remaniée par Souflot et Gabriel
1770 -1781 Salle du Palais Royal C’est la première salle semi-circulaire de Paris. Le genre y trouve ses aises jusqu’à l’incendie de 1781 
1781-1792 Salle de la Porte Saint Martin Voulue par Marie Antoinette, la salle est construite en 3 mois. On continua à y jouer pendant la Révolution
1792- 1820 Opéra de la rue de Richelieu Rue de Richelieu, l’Opéra fut révolutionnaire, républicaine, napoléonienne, et monarchiste… jusqu’à l’attentat du duc de Berry qui aboutit à sa destruction
1821- 1873 Opéra le Peletier Il y connu les grandes heures du XIXe siècle.
1875- Opéra Garnier Ouverte au public en 1875, soit 12 ans après le début des travaux, l’Opéra Garnier reçoit l’Opéra après l’incendie de la salle le Peletier en 1873.  
1989- Opéra Bastille Voulue pour François Mitterrand en 1982, l’Opéra Bastille est la deuxième salle du genre à Paris.

 

Au cours de cette histoire, trois salles transitoires furent également utilisées, pour lui permettre de continuer à se donner en spectacle sans toutefois bénéficier d’une grande scène nécessaire pour ses mises en scènes : 

  • la salle des Menus Plaisirs où elle resta 2 mois et demi en 1781 pendant la construction du théâtre de la Porte Saint Martin
  • la salle Favart, après la destruction de la salle de la rue de Richelieu en 1820
  • la salle Ventadour, pendant la fin des travaux de l’Opéra Garnier en 1873.

 

Sources bibliographiques : 

  • Lasalle, Albert de. Les treize salles de l’Opéra. Paris 1875

%d bloggers like this:

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer