Les verriers faïenciers

Les verriers faïenciers apparaissent au XVIe siècle et constituent le monopôle de la vente d’objets en verre

 

L’apparition d’une profession à la fin du XVIe siècle à partir d’une scission avec les vitriers

Le Moyen Age voit se développer une profession autour du verre à Paris. 

Toutefois, c’est à la fin du XVIe siècle, qu’elle se scinde en deux : 

  • les vitriers, 
  • les verriers faïenciers

 

Ces derniers se spécialisèrent alors dans le décor de pièces en verre et c’est en 1583, que leurs statuts sont publiés : 

  • 4 ans d’apprentissage, 
  • 4 jurés

Ils dédièrent leur confrérie à Saint Clair. 

 

A partir du milieu du XVIIe siècle, ils rajoutent à leur privilège la vente d’objet en verre, en porcelaine.

En 1659, on leur donne également le privilège de la vente de porcelaine. C’est alors qu’ils prennent le nom de faïenciers. Dans ce domaine, leur activité se cantonne au commerce de ce produit qui ne fut jamais fabriqué à Paris. 

 

En 1706, les verriers faïenciers fusionnent avec les patenôtriers émailleurs. A cette date, ils obtiennent également le monopôle de la vente au détail des porcelaine venue des Indes et sont également autorisé à vendre des liqueurs et des vins venus de loin (Canaries, Espagne).

 

Sources bibliographiques :

Les champs avec une * sont obligatoires

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer