Les pâtissiers de pain d’épices

Les pâtissiers de pain d’épices, fondés en 1596, s’étaient extraits de la profession des pâtissiers oubloyers

 

Issus de la corporation des pâtissiers oubloyers, les pâtissiers de pain d’épices obtinrent leurs statuts d’Henri IV en 1596.

 

 

L’organisation suivante fut reconnue :

  • 4 jurés chargés des visites des maîtres de la ville et des faubourgs,
  • 4 ans d’apprentissage en vue de réaliser un chef d’oeuvre en une masse de pâte de 200 livres parfumée à la cannelle, la muscade ou au clou de girofle.

 

La composition des pains d’épices dépendaient du goût et de la fantaisie. On en faisait de toutes les tailles depuis douze à la livre jusqu’à un seul de 20 livres. Plusieurs formes : carré, cœur, losange, agrémentés de dragées ou d’écorce de citron. 

 

En 1655, on décomptait dans la ville une vingtaine de maîtres pâtissiers de pain d’épices. 

En 1696, les pâtissiers de pain d’épices durent payer la somme de 450 livres pour l’union des offices de jurés. 

 

Sources bibliographiques : 

Fields marked with a * are required

%d bloggers like this:

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer