Les ponts de la Monarchie de Juillet

Les ponts de la Monarchie de Juillet, lors d’une période transitoire pour aider au développement de la ville.

 

Sous le règne de Louis Philippe, le développement de Paris se poursuit. Aussi, de nouveaux axes sur la Seine sont construits, principalement au tour de l’île Saint Louis.

Ainsi, un pont suspendu est édifié en 1833 entre la rive droite, le bout de l’île Saint Louis pour se poursuivre vers l’île de la Cité.

En amont de l’île, il s’agit alors de relier la rive droite à la rive gauche en passant par l’île Saint Louis et l’île Louviers en 1833.

 

Dans le premier cas, on nomma le pont en l’honneur du roi : Louis Philippe. Même si le pont originel n’existe plus et a été remplacé ensuite, le nom est resté.

Pour les deux autres ponts, remplacés par la suite par le pont de Sully, on choisit deux victoires. En 1838, la Monarchie de Juillet se caractérise par la prise de l’Algérie. Cette victoire est mise en avant par la passerelle Constantine.

De l’autre côté, la seconde passerelle rappelle celle plus ancienne de Damiette, en Egypte,lors de la campagne d’Egypte de Napoléon. Ainsi, le régime tout en se reconnaissant monarchique, ménage les partisans de Napoléon. 

A noter que le pont de Grève avait été renommé en 1830 pont d’Arcole. Il s’agissait alors de reconnaître l’épopée d’un jeune insurgé qui avait porté le drapeau tricolore sous les balles adverses au milieu du pont. Il aurait crié avant de mourir : « N’oubliez pas. Je m’appelle d’Arcole ». L’épopée n’est certes pas sans rappeler celle de Napoléon lors de la bataille d’Arcole.

 

Un troisième pont fut construit dans un quartier qui connut plus tard un grand développement : le pont de Bercy. Alors commune indépendante, Bercy connaissait une activité commerciale en essor. En effet, placée en amont du mur des fermiers généraux, elle permettait de stocker le vin venant de Bourgogne, avant l’octroi.

 

Pour ces réalisations, les autorités de la ville retinrent le format des ponts alors à la mode : les ponts suspendus.

Bonjour,

Quel plaisir de partager avec vous ces belles histoires de Paris !

Suivez nous avec notre Lettre mensuelle en remplissant les champs suivants ou sur notre page Facebook 

Vous pouvez retrouver les derniers numéros à partir de ce lien

 

Vous inscrire à la lettre d'Histoires de Paris

* champs obligatoires

J'ai lu et accepté la politique de confidentialité *
Idée de sortie
 
 


%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer