La porte Saint Martin

La porte Saint Martin, un arc de triomphe célébrant Louis XIV remplaçant la porte située près de Saint Martin des champs

 

Porte Saint Martin vue du sud
Porte Saint Martin, vue du Sud, côté ville – prise en juillet 2014

La porte Saint Martin, l’entrée de la ville sur la rue menant au prieuré Saint Martin des champs.

Comme pour les autres portes de Paris et notamment la porte Saint Denis, elle permettait l’entrée de Paris. Elle devait son nom au prieuré Saint Martin des champs situé à proximité. 

Elle fut déplacée au fil et à mesure que la ville grandissait et que de nouvelles enceintes étaient construites.

Emplacements successifs de la porte Saint Martin
Emplacements successifs de la porte Saint Martin au cours du Moyen Age

La porte étant très proche de celle de Saint Denis, il arriva qu’elle fut laissée fermée lors de troubles. On peut citer la guerre de cent ans où elle ne fut rouverte qu’après la fin de la guerre civile des Armagnacs et Bourguignons au début du XVe siècle. 

 

L’arc de triomphe, à la gloire de Louis XIV, réalisé par Pierre Bullet

Sur ordre de Louis XIV l’enceinte autour de Paris construite par Louis XIII fut rasée et remplacée par un large boulevard entre 1668 et 1705. A la place de la porte Saint Martin un arc de triomphe fut érigé en 1674 par la ville de Paris, deux ans après celui de la porte Saint Denis.

L’architecte Pierre Bullet dessina cet arc de triomphe d’une hauteur de 18 mètres. Trois portes le caractérisent : une de 5 mètres au centre et deux latérales de 2,5 destinés pour les piétons.

Sur chaque face, on retrouve deux bas relief au dessus des petites portes :

Côté Nord

La prise du Limbourg en 1675

par Pierre Legros

Symbolisée par une femme assise près d’un lion couché

La défaite des Allemands

par Gaspard Marsy

Louis XIV porte l’écu de France et repousse l’aigle germanique en protégeant une femme et un vieillard

Côté Sud

La rupture de la Triple Alliance

par Etienne Le Hongre

Louis XIV en Hercule, tenant une massue foule aux pieds Géryon

La prise de Besançon

par Martin Desjardins

Louis XIV sous la renommée reçoit la clef de Besançon des mains d’une femme agenouillée

 Au dessus de bas reliefs, on retrouve une inscription à la gloire de Louis XIV : LUDOVICO MAGNO (Louis le Grand).

Sources bibliographiques :

Les champs avec une * sont obligatoires

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer