Les portes arc de triomphe du XVIIe siècle

Les portes arc de triomphe à la gloire de Louis XIV ont remplacé les entrées médiévales de la ville au XVIIe siècle

 

Avec la fin de la guerre de Trente Ans, la paix est revenue dans le royaume. Les guerres de religion sont elles aussi terminées !

La vie dans la capitale est devenue calme : c’est une période de prospérité. Les anciennes murailles ne sont plus nécessaire et sur ordre de Louis XIV, elles sont détruites entre 1668 et 1705.

A la place des portes emblématiques du Moyen Age, le roi fit édifier des arc de triomphe à sa gloire :

 

Porte Saint AntoinePorte Saint Antoine en 1749 - crédit image BNF

Porte Saint Bernard Façade de la porte Saint Bernard côté ville par Fallize le Romain en 1767
Porte Saint Denis porte Saint Denis coté sud

Porte Saint MartinFaçade de la porte Saint Bernard côté ville par Fallize le Romain en 1767

 

 

Quatre arcs de triomphe à la gloire de Louis XIV

En réalité, il fit construire trois arcs de triomphe et fit embellir  celui de son prédécesseur Henri II à la porte Saint Antoine.

 

  Porte Saint Antoine Porte Saint Bernard Porte Saint Denis Porte Saint Martin
Date de construction 1582 1670 1672 1674
Architecte    François Blondel  François Blondel  Pierre Bullet
Représentation des bas relief    – Représentation de Louis XIV tenant le gouvernail d’un grand navire navigant à pleine voile– Représentation de Louis XIV offrant à la ville les richesse apportés par le commerce et la navigation  – La traversée du Rhin à Tolhuis,– La prise de Maastricht  – La prise du Limburg,– La défaite des Allemands,– La rupture de la Triple Alliance,– La prise de Besançon
Représentation des statues  – Statues des fleuves de Jean Goujon à l’élaboration– Statues de la France,  l’Espagne et de l’Hyménée rajoutées en 1670   – un homme symbolisant le Rhin, la Meuse, le Waal, l’Isèle – La Hollande  

 

Une initiative d’Henri II

C’est dont Henri II qui inaugure le premier arc de triomphe à Paris : il le dédie à la France et à ses fleuves. Le lieu n’est pas choisi par hasard : à l’entrée de la rue Saint Antoine amenant à son palais, l’Hôtel des Tournelles.

 

Reprise et amplifiée par le roi Soleil

Louis XIV reprend cette approche au tout début des années 1670 lorsqu’il fait détruire les anciennes fortifications de Paris : la sécurité de la ville est à cette période garantie et ses protections sont inutiles. Aussi, il tient tout d’abord à marquer les bienfaits qu’il apporte à la ville :

  • la paix avec l’Espagne et son mariage avec Marie Thérèse, en faisant placer des statues dans les deux nouvelles arcades de la Porte Saint Antoine.
  • la prospérité et le commerce de la ville, en se faisant représentant en dieu grec sur la Porte Saint Bernard, à l’endroit où la Seine entre dans Paris.

 

Au roi apportant la paix, la sécurité et la prospérité, c’est un roi glorieux qui lui succède. A partir de 1672, Louis XIV se fait représenter victorieux sur les portes Saint Denis et Saint Martin, au nord de la ville, sur la route vers Saint Denis, autre symbole de légitimité royale.

Il est à noter que seuls ces symboles de grandeur de la France ont été conservés. Les deux autres ont été détruites à la fin du XVIIIe siècle, au motif qu’elles gênaient le passage… Rendez vous sur place pour voir si les deux portes restantes ne gênent pas la circulation de nos jours !

 

Les bas relief des porte arcs de triomphe

Les bas reliefs visaient  à magnifier le roi. Vêtu en empereur romain, tantôt à pied, tantôt à cheval,  il tient la place centrale de la scène représentée.

Tandis que les bas relief des portes Saint Bernard et Saint Denis étaient conçus au dessus des arcades, sous l’inscription à la gloire de Louis XIV, ceux de la porte Saint Marin se situent sur les côtés.

 

Il est à noter que progressivement les allégories de la victoire et de la renommée se rapprochent du bas relief jusqu’à l’intégrer à la porte Saint Martin.

 

Bas relief des portes arc de triomphe
Les bas relief représentés sur les portes arcs de triomphe

 

Sources bibliographiques :

Inscrivez vous à notre newsletter (fréquence mensuelle maximum)

Les champs avec une * sont obligatoires
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer