Les projets de la ville pour la Tour Saint Jacques sous la Monarchie de Juillet

Les projets de la ville pour la Tour Saint Jacques sous la Monarchie de Juillet : des idées sans réalisation.

 

En septembre 1836, la ville de Paris rachète la Tour Saint Jacques. Pour cela, elle obtient un crédit de la part du conseil général de la Seine pour l’acquérir, ainsi que les Thermes de Julien. Pour cette acquisition, la ville mit sur la table  250 000 francs.

Rappelons-nous que l’église Saint Jacques la Boucherie avait été vendue en 1797, avec son clocher. Une condition avait alors été donnée : interdiction de détruire la tour. Il fallut donc la garder. On l’employa alors comme fabrique de plomb de chasse.

 

Le projet de création d’une grande rue, du Louvre à la Bastille

En fait, le projet datait de quelques années avant 1836. 1833 au moins. En effet, la ville de Paris envisageait de construire une rue allant du Louvre jusqu’à la place Saint Antoine, en passant près de la Tour Saint Jacques.

Aussi, dés 1834, comme le signale le Moniteur Universel du 17 septembre 1834 : « la ville de Paris négocie pour racheter la Tour Saint Jacques la Boucherie, qui est maintenant une propriété particulière. Si la ville en devient propriétaire, elle isolera cette tour au milieu d’une place qui sera arrosée par une fontaine. »

 

 

Création d’une place autour de Saint Jacques la Boucherie

Au moment de son rachat, quelques précisions sont données sur l’organisation attendue de la place : « La tour Saint  Jacques doit se trouver au milieu de la rue Louis Philippe. Entourée d’une place plantée d’arbres et décorée de fontaines sur ses quatre faces, elle rompra la monotonie du coup d’œil que présenterait la rue nouvelle dans sa prolongation » écrit le Journal des débats politiques et littéraires le 8 août 1836.

 

En effet, au pied de la tour, depuis la destruction de l’ancienne église, un marché de friperie avait ouvert. Après un incendie en 1824, il avait même été restructuré. Aussi dés 1837, le marché est détruit et la place Saint Jacques la Boucherie, telle que prévue, réalisée.

 

Des projets pour utiliser la Tour Saint Jacques

Que faire de cette tour ?

Aussi, différents projets furent proposés pour la Tour Saint Jacques. Ainsi, le Journal des débats politiques et littéraires rapporte du 18 novembre 1836 que la Tour pourrait servir de château d’eau. Ensuite, on envisagea d’installer un grand phare, alimenté de gaz, en haut de la tour pour éclairer tout le quartier.

 

Un projet de déménagement de la Tour Saint Jacques

En 1845, on envisagea même de déplacer la Tour Saint Jacques pour rejoindre le centre de la Place du Châtelet. Dans son édition du 15 août 1845, la Gazette de France écrit : « Cette tour dont le poids est évalué à être de cinq millions et demi de kilogrammes, va être transportée au milieu de la place du Châtelet, à l’aide de la puissante chèvre cabestan de M. Rocher, charpentier du roi. Le char sur lequel la tour voyagera sera tout en bronze, et le plan incliné sera en fer, le tout d’une grande solidité. »

 

A noter qu’aucun de ces projets ne se réalisa. Ainsi, même si la Ville de Paris possédait le bâtiment, la fabrique de plomb de chasse poursuivait ses activités. Il fallut attendre 1848 pour que le bail soit dénoncé. Quelques années plus tard, sous l’impulsion du Second Empire, la restauration du monument commença.

 

Sources bibliographiques :

Bonjour,

Quel plaisir de partager avec vous ces belles histoires de Paris !

Suivez nous avec notre Lettre mensuelle en remplissant les champs suivants ou sur notre page Facebook 

Vous pouvez retrouver les derniers numéros à partir de ce lien

 

Vous inscrire à la lettre d'Histoires de Paris

* champs obligatoires

J'ai lu et accepté la politique de confidentialité *
Idée de sortie
 
 


%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer