Histoires de Paris

A chaque coin de rue de Paris, des histoires… souvent revues, réadaptées mais fascinantes

Histoires au détour d'une rue

La rue d’Isly bloquée par la crue de 1910

La rue d’Isly bloquée par la crue de 1910 : en grande alerte, on surveille tout pour peut être vite déménager

 

En voici une petite rue qui ne paie pas de mine. On y accède par la rue de Rome, avec une vue au bout sur le lycée Condorcet. Elle offre aujourd’hui quelques restaurants accueillant les visiteurs du quartier.

Lors de la crue de 1910, cette petite rue se retrouva prise au piège, envahie par les eaux souterraines !

 

Le Petit Parisien rapporte le 28 janvier 1910 :

« Devant un établissement de bouillon situé à l’angle de la rue de la Pépinière et devant le restaurant Scossa, une partie du trottoir s’est effondrée.

En présence du péril qui menaçait les passants et les curieux, M. Duponnois, commissaire du quartier, a donné l’ordre de reculer les barrages qui, dans la rue du Havre ont été repoussés jusqu’à la rue de l’Isly, et, dans la rue Saint Lazare, de la rue de Rome jusqu’à la rue Caumartin. »

 

On y installe des barrages, ainsi que l’explique le lendemain, le Matin :

« Rue de Provence, rue l’Isly, boulevard Haussmann, les soldats dépavent pour construire des barricades. Réussiront-elles à endiguer le fléau ?

Comme conséquence du sinistre de la place du Havre, au voisinage des crevasses, on arrêtait toute circulation rue de Rome, jusqu’à la place de l’Europe, boulevard Haussmann, le bas de la rue d’Amsterdam, rue de l’Isly et une partie de la rue de Provence. »

 

Cependant, on hésite à faire partir les habitants. La situation est critique mais encore tenable. Le Petit Parisien détaille le 29 janvier :

« A la moindre alerte, on fera partir les locataires qui les occupent encore. La plupart d’entre eux surveillent de leurs fenêtres les progrès de l’inondation.

Des barrages sont établis en travers des voies et notamment : rue Saint Lazare, à la hauteur du passage Tivoli, à chaque extrémité de la rue d’Isly, rue du Havre et rue de Rome. » 

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer