La rue de la Lanterne

La rue de la Lanterne et la place Saint Denis de la Chartre reliaient la Seine au bout du vieil axe Nord Sud de Paris

 

La rue de la Lanterne reliait le pont Notre Dame avec la rue de la Juiverie, sur le flanc nord de l’île de la Cité. Ainsi, elle poursuivait le principal axe nord sud parisien et fait partie aujourd’hui de la rue de la Cité

 

Avant la construction du pont Notre Dame, cette petite rue formait un accès à la Seine, au niveau des planches de Milbray. Pour permettre cette construction, la rue du être surélevée. Il fallait donc descendre quelques marches pour rejoindre la place Saint Denis de la Chartre et ensuite la rue de la Juiverie. Des échoppes s’installèrent sur les marches, profitant d’un espace toujours difficile à retrouver dans l’île de la Cité au Moyen Age.

 

La place Saint Denis de la Chartre, un lieu de punition et condamnation

Correspondant au parvis de l’église et prieuré Saint Denis de la Chartre, il est fort possible qu’elle occupait l’emplacement de la porte nord de l’enceinte gallo romaine de la ville. 

 

Au Moyen âge, se ici trouvait une petite croix devant laquelle les justiciables du pieuré Saint Denis de la Chartre venait faire amende honorable. On raconte qu’une femme appelée Cochon ou Laporte fut condamnée pour avoir volé un douzain dans une bourse pendant la messe d’être fouettée nue au coin de la place. Ensuite, elle fut amenée devant la croix pour demander pardon à Dieu et à Sainte Barbe.

 

La tentative de réaliser une nouvelle petite rue

A la fin du règne de François 1er, le prieur de Saint Denis de la Chartre voulut percer une nouvelle rue à travers les dépendances de son monastère. De ce fait, on divisa le l’endroit en six lots. Le pape autorisa même l’aliénation du bien du monastère. Toutefois, le projet ne se fit pas.

 

Les maisons médiévales de la rue de la Lanterne

Voici le nom des maisons situées sur le côté nord de la rue :

 

Paroisse Saint Denis de la Chartre (côté pont Notre Dame)

  • Porc épic (1534 – 1647),
  • Quatre vents (1449 – 1664), donnant sur la place de Saint Denis de la Chartre
  • Four Saint Denis de la Chartre puis Le Pourcellet, avant d’être divisée en la Couronne d’Or et l’image Sainte Barbe
  • Maison du chapeau (1364), puis chaperon (1445) puis divisée entre Image saint Yves (1513) puis Fleur de Lys Couronnée (1565 – 1730) et Ecu de Bretagne (1518 – 1730)
  • Grand Godet (1364) puis divisée entre godet blanc et noir (1600) et Ecu de Pologne (1575 – 1605)
  • Paon blanc (1391 – 1640)

 

Paroisse de la Madeleine

  • Lanterne (1411 – 1600) faisant le coin avec la rue des Marmousets

 

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer