Les églises sièges des confréries

Les églises sièges des confréries, étaient, chaque fois,des espaces de solidarités pour la plupart des métiers   Les confréries étaient l’espace de solidarité d’abord entre les membres d’un métier. Avec le temps, elles devinrent un espace où se retrouvaient les maîtres et apprentis de chacun des métiers.  Installées dans une chapelle des églises parisiennes, les […]

Lire la suite

Les confréries

Les métiers de Paris étaient très souvent organisés en confréries, espaces clef de rencontre et de solidarité entre maîtres. Domiciliées dans des chapelles d’églises parisiennes, les confréries étaient des communautés de métiers où les membres s’entraidaient et organisaient de nombreuses activités communes. Elles avaient deux objectifs officiels, selon Etienne Martin Saint Léon :  » Union de […]

Lire la suite

Livre des métiers au Moyen Age d’Etienne Boileau

Le livre des métiers d’Etienne Boileau stabilisa règles et règlements, au XIIIe siècle, des métiers parisiens et des corporations médiévales     Les métiers parisiens organisés et réglementés au XIIIe siècle Dans le Paris du XIIIe siècle, les métiers sont très codifiés et organisés. Suivant leurs catégories, ils dépendaient du roi, du prévôt ou d’un seigneur […]

Lire la suite

La Grande Boucherie

La Grande Boucherie située rue Saint Denis derrière le Châtelet était le symbole de la puissance des bouchers au Moyen Age     La Grande Boucherie, ou le cœur d’un quartier des bouchers, écorcheurs, tanneurs, tripiers, parcheminiers, chandeliers de suif… Bien qu’à l’origine en dehors de la ville, le quartier des bouchers se retrouve en […]

Lire la suite

Le cimetière des Innocents

Le cimetière des innocents, le grand cimetière populaire aux 15 siècles d’histoires, de légendes et de mythes.     A l’origine élaboré en dehors de la ville, le long d’une voie romaine (qui deviendra la rue Saint Denis), le cimetière des champeaux qui deviendra le cimetière des innocents devient vite le lieu d’inhumation des faubourgs […]

Lire la suite

Nicolas Flamel, un bourgeois parisien mythique

Nicolas Flamel, libraire mythique du XIV siècle, dont la fortune a alimenté contes et légendes de l’alchimie. Copiste, écrivain public, libraire, il serait né entre 1330 et 1340 à Pontoise et est mort en mars 1418. Vivant dans une maison installée au début de la rue de Marivaux (qui deviendra plus tard la rue Nicolas Flamel) à […]

Lire la suite

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer