La danse bourrée

La bourrée était une danse rythmée sur des petits airs connus, et avait de nombreuses déclinaisons régionales

La bourrée faisait partie des danses favorites de la reine Catherine de Médicis au XVIe siècle. Découvrons là, grâce l’essai de Ludovic Celler sur les origines de l’opéra.

Une danse avec une musique minimaliste

Pour se faire, les deux danseurs se plaçaient en vis-à-vis. Ils dessinaient ensuite des pas élégants en accompagnant la musique avec un orchestre plus ou moins minimaliste.

Ainsi, suivant souvent un chanteur seul et sans accompagnement, les danseurs évoluaient au rythme d’airs connu dans la région. Ces fêtes pouvaient durer pendant des heures.

Une danse populaire dans de nombreuses régions

Pour la collection Philidor, la bourrée modèle provenait d’Auvergne.  Les airs choisi pour cette danse étaient courts, rythmés et repris sans repos ni trève.

Toujours est-il que la bourrée trouva son écho dans les danses populaires des campagnes.

Sources bibliographiques :

Bonjour,

Quel plaisir de partager avec vous ces belles histoires de Paris !

Suivez nous avec notre Lettre mensuelle en remplissant les champs suivants ou sur notre page Facebook 

Vous pouvez retrouver les derniers numéros à partir de ce lien

 

Vous inscrire à la lettre d'Histoires de Paris

* champs obligatoires

J'ai lu et accepté la politique de confidentialité *
Idée de sortie
 
 


%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer