Histoires de Paris

A chaque coin de rue de Paris, des histoires… souvent revues, réadaptées mais fascinantes

Histoires de parc

Le moulin du hameau de la reine

Le moulin du hameau de la reine était au cœur d’un ensemble de petites maisons, toutes très richement décorées

 

Nous sommes à Versailles, plus précisément dans le hameau de la reine, au sein du domaine de Marie Antoinette. Là, répondant à la mode du retour à la nature inspirée par les premiers romantiques, elle s’immergeait dans une ambiance paysanne, le tout dans un décor particulièrement magnifique et travaillé.

En dehors de la maison de la reine et de la laiterie, des maisons au toit de chaume abritaient les habitants du hameau. Les murs extérieurs étaient recouverts de peinture imitant les vieilles briques, la pierre effritée, le bois vermoulu et le crépi lézardé.

 

Le moulin en lui-même

Le moulin faisait partie d’un ensemble de maisons réservées à l’habitation.

Animée par la force d’un petit ruisseau passant sur le côté, une roue servait à moudre du grain, pour les besoins des gens du hameau. Il contenait une pièce élégante, avec des miroirs et une cheminée de marbre blanc.

 

Le boudoir de la reine

A proximité, on trouvait un boudoir, appelé également petite maison de la reine. Il était tapissé de vigne vierge et disposait de son propre jardinet.

A l’intérieur, on l’avait décoré de lambris de chêne de Hollande, des vitres en verre de Bohème.

 

Le bâtiment des offices

Des buissons cachaient le bâtiment des offices. C’était là, avec sa grande cuisine, qu’on préparait les repas donnés dans le hameau ; c’était là aussi qu’on lavait les linges et qu’on s’occupait de l’intendance des lieux.

 

Les jardinets de ces maisons

A l’extérieur de ces maisons, on avait planté une grande quantité de végétaux. C’étaient des véritables jardins de village avec leurs légumes (choux de Milan, choux fleurs, haricots, fraisiers, framboisiers), mais aussi des arbres fruitiers. On comptait du temps de Marie Antoinette 50 noyers, 400 cerisiers, 200 pruniers 400 poiriers, 200 abricotiers…

 

Le spectacle du hameau

Il faut s’imaginer du temps de Marie Antoinette que le hameau était habité. Ainsi, la reine, lorsqu’elle venait, pouvait y voir les lavandières laver leur linge au lavoir du moulin. Elle y observait le grain en train d’être moulu.

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer