Saint Nicolas du Louvre

Saint Nicolas du Louvre était une église construite sur les vestiges de l’un des rares collèges de l’ouest   parisien

 

A l’origine un collège lié à Saint Thomas du Louvre

Installée sur le territoire de Saint Germain l’Auxerrois, Saint Nicolas du Louvre était à ses débuts un collège fondé par le frère de Louis VII, Robert de Dreux. On y formait des « pauvres étudiants » selon les écrits de l’abbé Lebeuf, historien de l’Eglise parisienne. A cette même date, le prince fondait également Saint Thomas du Louvre à proximité.

 

Création d’une église propre : Saint Nicolas

Trente après son édification, la séparation entre Saint Thomas et Saint Nicolas est actée. Aussi, en 1217, le collège eut l’autorisation d’édifier sa propre chapelle et son cimetière.

C’est alors que l’ensemble fut dédié à Saint Nicolas, évêque de Myre. En effet, il était le saint patron de nombreux écoliers.

 

Un chapitre s’y installe au XVIe siècle

Toutefois, avec le développement de l’Université de l’autre côté de la Seine, le collège périclita. Au XVIe siècle, il fut même remplacé par un petit chapitre de 10 chanoines.

Dans cette église, la confrérie des charretiers était installée.

Le chapitre fut ensuite réuni avec celui de Saint Thomas en 1744 lors de l’édification de Saint Louis du Louvre.

On pensa dès lors à détruire l’église pour élargir la rue. Toutefois, il fallut attendre 1780 pour que cela arrive.

 

Sources bibliographiques :

  • Lebeuf, Jean. Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris. T1 1893.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer