Les statues de la Salle Favart

Les statues de la Salle Favart mettent en valeur tous les plaisirs de l’Opéra Comique : la Musique, la Poésie, le Chant et la Danse.

 

Construit entre 1888 et 1898 par Louis Bernier, la Salle Favart, siège de l’Opéra comique à Paris, dispose d’une belle statuaire sur sa façade.

Les caryatides

Tout d’abord, au niveau de la grande façade méridionale de la Salle Favart, six caryatides soutiennent la corniche, à proximité des fenêtres du second étage.

Doubles sur les extrémités, elles sont simples au centre.

Avec un regard légèrement rêvant, elles portent une belle robe représentée en drapée, laissant apparaître une jambe. De leurs côtés, les bras sont levés au-dessus de la tête, tenant ainsi une étoffe, recouvrant leurs cheveux, tout en laissant paraître le début de leur chevelure.

Ces statues de la Salle Favart affiche une expression, tout en légèreté.

 

La Poésie et la Musique sur les côtés de la façade

Ensuite, de chaque côté, la grande façade est entourée par deux belles statues :

  • La Musique par Denys Puech à gauche,
  • La Poésie par Ernest Guilbert à droite.

 

Ces statues sont installées dans des niches richement ornées, surplombée par un beau blason.

Les enfants dorés

Au niveau des fenêtres, sous la forme d’allégorie, des enfants représentent la musique, le chant et la danse.

Dorés, ils sont nus et portent chacun les objets caractéristiques. Enfin, chacun arbore une coiffure distincte.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer