Toulouse Lautrec dans le jardin du père Forest

Toulouse Lautrec dans le jardin du père Forest, un espace de sous bois où il recevait ses modèles et des amis

 

A l’occasion de l’exposition ‘Toulouse Lautrec” du Grand Palais du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020, nous vous proposons en lien avec Culture First de (re)découvrir cet artiste en nous intéressant d’abord aux lieux qu’il côtoyait

 

Le père Forest disposait à la fin du XIXe siècle d’un grand jardin, situé dans le bas de rue Caulaincourt, non loin de la place de Clichy. Ce photographe avait laissé la végétation de son terrain se développer et accueillait souvent des amis pour se promener dans les sous-bois.

Il comptait parmi ses amis, le peintre Toulouse Lautrec. Celui-ci venait souvent dés que la belle saison était là, en descendant la rue Caulaincourt.

 

La réception des modèles de Toulouse Lautrec

Là, dans le jardin du père Forest, il recevait ses modèles. Ici, donc, venaient nombre de filles du boulevard de Clichy à proximité ou de la place Blanche, pas si lointaine.

Ainsi, il peignit plusieurs de ses œuvres : la femme à l’ombrelle, la femme au chien, la femme au chapeau noir, la femme au jardin, Pierreuse, Gabrielle, la danseuses…

 

Il y réalisa aussi le portrait de Maurice Guibert. Ce dernier y est assis sur une tonnelle, portant un costume, s’intéressant de très près à une corne de brie.

 

Un lieu de fête et de retrouvailles

Outre les filles, Toulouse Lautrec retrouvait dans le jardin du père Forest de nombreux amis avec qui il partageait de nombreux verres. Aussi, pour donner de l’ambiance, il avait même poussé le vice à constituer une sorte de bar avec des planches et des accessoires utilisés pour la photographie, qui trainaient par-là.

 

Toulouse Lautrec avait une haine farouche contre le soleil, surtout celui qui pouvait venir rayonner sur ses toiles. Aussi, il prenait une peine attentive pour bien trouver une place à l’ombre qui durait, pour pouvoir réaliser ses peintures.

De la sorte, les après midi étaient longues dans le jardin du père Forest, où il peignait entouré d’une grande compagnie, entre ses filles et les amis.

 

Avec le temps, le jardin du père Forest disparut. Il fut remplacé par hippodrome de la place de Clichy, devenu ensuite le Gaumont Palace. Seule la rue Forest porte la trace de ce passé.

 

Pour découvrir plus en avant cette exposition ‘Toulouse Lautrec” du Grand Palais du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020 avec Culture First

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer