L’atelier de Georges d’Espagnat

L’atelier de Georges d’Espagnat, très étroit et en brique, pour cet illustrateur qui se voulu autodidacte…

 

Georges d’Espagnat, un illustrateur pratiquement autodidacte

Né à Melun en 1870 et mort à Paris en 1950, Georges d’Espagnat avait installé son atelier au 19 du boulevard Berthier. 

Entré à l’Ecole des Arts décoratifs et à l’Ecole des Beaux arts, Georges d’Espagnat préféra se former en réalisant des copies du Louvre.

Dessinateur, il illustra des journaux de son temps. On peut citer notamment le Courrier français. 

Enfin, pratiquant aussi la gravure sur bois, il cherchait un style impressionniste. 

 

L’architecture de l’atelier

Cet atelier s’articule sur deux niveaux, ayant tous deux une hauteur de plafond pour rechercher la lumière. Le premier, légèrement au dessus de la rue, dispose d’une large fenêtre au centre. Ici, c’est le territoire de la pierre

On retrouve cette grande fenêtre au dessus. La brique est là à son avantage. 

Regardez sur les côtes, les deux petites ouvertures avec leur grille.

Bonjour,

Quel plaisir de partager avec vous ces belles histoires de Paris !

Suivez nous avec notre Lettre mensuelle en remplissant les champs suivants ou sur notre page Facebook 

Vous pouvez retrouver les derniers numéros à partir de ce lien

 

Vous inscrire à la lettre d'Histoires de Paris

* champs obligatoires

J'ai lu et accepté la politique de confidentialité *
Idée de sortie
 
 


%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer