Le moulin Radet

Le moulin Radet voyagea à de très nombreuses reprises avant de surplomber l’entrée du moulin de la Galette…

 

Avec le moulin Blute Fin situé à proximité, le moulin Radet était la propriété des Debray. Ces anciens meuniers avaient eu un sens très aigu en y installant une guinguette au pied du moulin Radet, le moulin de la Galette.

 

Un moulin venant de la Butte Saint Roch

Dans l’histoire racontée par les Debray, le moulin Radet datait de 1268. Il n’aurait cependant pas été construit sur place. Il proviendrait en réalité de la Butte Saint Roch, petite colline située en face de la porte Saint Honoré, dans l’ouest de Paris. C’est lors de l’urbanisation de la butte, sous Louis XIII, qu’il aurait élu domicile sur les hauteurs de Montmartre.

On l’installa à l’emplacement correspondant à l’angle de la rue de l’Abreuvoir et du chemin des regards.

Selon les Debray, le moulin Radet aurait servi pour broyer de l’albâtre pour une fabrique de porcelaine de Clignancourt

 

Second déménagement

Il fut une nouvelle fois déplacé en 1834, à son emplacement actuel lors des débuts du bal ouvert par les Debray.

A cette époque, le père Debray lançait son bal. Il avait une grande passion pour la danse et s’était proposé pour donner des cours aux jeunes des environs. Il obtint un grand succès et le lieu se transforma progressivement en guinguette très courue.

 

Le dernier transfert

Dans les années 1920, on craignit la destruction du moulin. En effet, en 1924, on faisait des travaux dans la propriété des Debray. Aussi, pour sauver le moulin Radet, on proposa de le déplacer sur la place Jean Baptiste Clément, non loin. On estima le transfert à 300 000 euros, ce qui fut considéré comme trop cher.

Un autre parisien proposa alors de céder une parcelle de la rue Giraudon pour accueillir le moulin. La somme n’était plus que de 40 000 francs.

Finalement, on décida de retenir la place Jean Baptiste Clément pour l’accueillir. On le démonta. Seulement, avant le transfert, les Debray décidèrent de le garder. Ils le placèrent au dessus de l’entrée de leur restaurant, le moulin de la Galette.

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer