Le pont de Tolbiac

Le pont de Tolbiac fut construit en plein boom de l’urbanisation de l’est parisien, et des entrepôts de vins de Bercy

 

Un pont de la fin du XIXe siècle, lorsque l’est de Paris s’urbanise

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, il était possible de traverser la Seine soit par le pont de Bercy, soit par le pont National. Toutefois, avec l’industrialisation de la ville (et plus globalement de la région parisienne), cette zone s’urbanise fortement à cette période. Aussi, la distance entre les deux ouvrages devient forte. 

Le Conseil de Paris décida de lancer un nouveau pont en 1876. Les travaux démarrent en 1879 et aboutissent à l’inauguration du pont de Tolbiac en 1882. 

Ce pont en maçonnerie est réalisé sur la base de cinq arches.

Les glaces de janvier 1890 endommagèrent fortement le nouveau pont. Il dut être reconstruit en 1893.

 

Un pont au nom d’une victoire très ancienne, remontant aux origines

Il était courant à Paris de donner à un pont un nom de victoire. Napoléon et Napoléon III le firent abondamment. Toutefois, la ville de Paris, en ces temps de début de IIIe République, choisit un autre symbole : la victoire de Tolbiac

 

Cette victoire remonte à … 496, lorsqu’à la demande de son allié le franc Sigebert, Clovis vint repousser l’invasion des alamans. La bataille se présentait mal pour le roi des francs. Il fit alors le serment de se convertir à la religion catholique s’il obtenait la victoire. Le roi des alamans perdit la vie lors de cette bataille, qui se conclut par une déroute des alamans. A la suite de cette bataille, Clovis se baptisa.

Aussi, le choix de ce nom revient aux origines de la France, au moment où un nouveau récit national est constitué et que la rancœur face à l’Allemagne est forte.

Une pensée sur “Le pont de Tolbiac

  • 6 février 2017 à 6:15
    Permalink

    LE PONT DE TOLBIAC

    Sur le pont de Tolbiac
    Passent toutes sortes de gens
    Des musiciens et des chalands
    Des promeneurs et des curieux
    Des clochards et des malheureux
    Des cars remplis de touristes
    Mais aussi des cars de police
    Des voyageurs venus de la banlieue
    Pour flâner tout l’après-midi
    Et les jours où il y a du brouillard
    On y voit même Nestor Burma
    Qui cherche l’assassin
    Pendant que sur la Seine
    Au loin on aperçoit
    Une péniche qui s’en va
    Sur le pont de Tolbiac
    Il y a des gens ordinaires
    Mais aussi quelques millionnaires
    Qui se pavanent dans leur Cadillac

    Moralité :
    Sur le pont de Tolbiac
    A Paris comme ailleurs
    Des gens passent et des meilleurs!

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer