La rue Charlot

La rue Charlot porte le souvenir d’un riche financier du règne de Louis XIII qui l’aménagea : Claude Charlot.

Grande voie du IIIe arrondissement, la rue Charlot relie le boulevard du Temple au centre du Marais. Cette rue porte le nom d’un des lotisseurs qui organisa le quartier au XVIIe siècle.

Edouard Fournier nous conte dans ses Enigmes des rues de Paris l’histoire de Claude Charlot

Un financier venu du Languedoc

Tout comme un certain Michel Villedo, dont il était contemporain, Claude Charlot arriva bien pauvre à Paris. Originaire du Languedoc, il franchit les portes de la capitale en sabot.

Ce fils de paysans ne rêvait que de fortune et de richesse.

Avec la mort soudaine d’Henri IV, le temps des financiers était arrivé à Paris. Alors Claude Charlot se lança avec grande passion dans tous les marchés qui pouvaient être passés en ville. Ainsi, il acheta le bail des gabelles et de cinq fermes.

L’aménagement du quartier près de la future place de France

En 1618, Claude Charlot avait acheté une partie des terrains immenses entre l’Hôpital des Enfants Rouges, jusqu’aux remparts, en longeant les murs de l’Enclos du Temple.

Ici, Henri IV avait nourri un projet : la place de France, d’où devaient arriver 8 longues rues portant des noms de régions françaises. La mort du roi mit un terme au projet.

Sur les terrains qu’avaient achetés Claude Charlot, on devait percer la rue d’Angoumois. Le financier se mit à la tache. Des maisons y furent construites. Toutefois, au moment de l’ouvrir, le nom de la rue changea : la rue Charlot.

Charlot, figure populaire du quartier du Marais

En 1694, on prolongea la rue pour aller jusqu’au boulevard. Là aussi, le nom de rue Charlot s’imposa. Les autorités avaient un temps envisagées de la dédier à un prévôt des marchands, M. Bosc, mais les riverains choisirent Charlot.

Il faut dire que Charlot n’avait pas ménagé sa peine pour être populaire. En effet, en 1626, ce quartier était particulièrement malfamé. Aussi, on y venait la nuit qu’armé. Les habitants demandèrent pour leur protection, l’achat de chaînes. Mais la ville n’en avait pas les moyens. Charlot s’y pourvut.

Grandeur et chute de Charlot

Avec la richesse, la renommée de Charlot devint importante. Il occupa une place de choix lors de l’entrée royale de Louis XIII en 1622. Il était alors conseiller d’Etat et capitaine. Toutefois, sa rivalité avec Le Regrattier, qui avait loti la nouvelle Ile Saint Louis, le poussa à chercher une importance plus élevée. Il voulut sortir de la bourgeoisie.

Le financier acheta la seigneurie de Fronsac, laissée vide après la mort du fils de comte de Saint Paul, qui avait rang de pairie.

Cependant, Charlot mourut dans la misère. En effet, sa fortune attira l’attention du cardinal de Richelieu. Ce fut d’ailleurs la seigneurie de Fronsac qui intéressa le ministre. Il obtenu de Louis XIII la pairie attachée au domaine.

Sources bibliographiques

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer