Saint Aignan

Saint Aignan est une chapelle peu connue qui existe toujours sur l’île de la Cité, perdue dans les immeubles.

 

Cette chapelle, toujours debout, est peu connue car elle est entourée de maisons.

Elle fut construite dans les années 1110 – 1120, à l’initiative d’Etienne de Garlande, chancelier de France alors.

On lui attribua deux chanoines à qui on donna plusieurs vignes au pied de la montagne Sainte Geneviève et à Vitry

 

Saint Aignan fut construite avec des arcades en demi cercle sans pointe. Son sol fut relevé, cachant ainsi les bases des piliers. L’abside est éclairée par une fenêtre représentant le saint patron des lieux.

 

Après la Révolution, la chapelle fut vendue en bien national à un entrepreneur de maçonnerie. Elle servit ensuite d’entrepôt de bois

 

Sources bibliographiques : 

  • —Lebeuf, Jean. Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris. T1 1893.
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer