La voiturette Truffault

La voiturette Truffault, aventure éphémère mais qui aboutit notamment à une suspension reprise par Peugeot…

 

Grand passionné de vélo, Jules Truffault s’est surtout illustré par son parcours d’inventeur pour la petite reine. Engagé dans des compétitions, il s’était intéressé à rendre les vélos plus légers et plus agréables pour leur utilisateur. On lui doit notamment les jantes et les fourches creuses, allégeant très fortement les bicyclettes.

Outre les vélos, cet inventeur s’intéressa également de près à l’automobile.

 

La société des Automobiles Truffault

Le 22 janvier 1907, devant notaire, on constitua la Société des Automobiles Truffault. La nouvelle entreprise installa son siège au 36, rue de Provence, munie d’un capital social de 750 000 francs. Son objet était de commercialiser des automobiles. Il s’agissait notamment de commercialiser son invention : la voiturette Truffault.

 

Avec la voiturette Truffault, l’inventeur voulait montrer une nouvelle manière d’utiliser la voiture. Exposée lors des courses automobiles, sans chercher toujours à concourir. Il s’agissait de montrer que « cette voiture était la plus simple qui soit, qu’elle était sans changement de vitesse, qu’elle employait une transmission par courroie, qu’elle  était suspendue mieux que bien des grosses voitures. » « Une seule prétention : être solide, vite… et excessivement économique »

Un petit modèle, solide et pas cher. Au moins la promesse de la voiturette Truffault était simple.

En tout état de cause, l’accueil de la presse est très bon. Ainsi, le Petit Journal du 13 novembre 1907 écrit : « Quelle simplicité et quelle ingéniosité ! » . Le journaliste vanta la transmission se faisant par deux courroies, actionnant séparément les deux roues arrière. Il continua : « l’équilibrage de l’effort moteur dans les virages se produit par le glissement d’une des courroies. »

Le succès ne fut que d’estime. En effet, fin 1908, on prononça la dissolution de la société, avec la nomination d’un liquidataire.

 

La suspension Truffault, installée dans de nombreuses voitures d’époques.

Peugeot avait au début du XXe siècle installé ses ateliers de production au 83 boulevard Gouvion Saint Cyr dans le quartier des Ternes, à proximité de la porte Maillot.

Suite à un accord avec Jules Truffault, Peugeot commercialisait dans ses voitures la suspension Truffault. Cette particularité était d’ailleurs mise en avant dans ses publicités.

Quelques années plus tard, Peugeot ne fut pas le seul à installer la suspension Truffault… Certains garagistes proposaient même de l’installer facilement.

« Sur un très grand nombre de châssis de voiture montées, on remarquera l’application de la suspension Truffault. C’est, en effet, et pour cause celle qui a la faveur des constructeurs et des touriste par son efficacité absolue et tant de fois prouvée en courses et concours. », d’après l’Auto du 16 décembre 1906.

 

Sources bibliographiques :

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer