Les premières paroisses de Paris

Les premières paroisses de Paris, signes du développement de la ville, au début du Moyen Age, avant l’an mil et contrôlant un vaste territoire

 

A l’origine, Notre Dame, siège de l’évêque et seule église à l’intérieur de Paris

Nous sommes alors au VIe siècle, sous le règne de Clovis et la France bascule dans la chrétienté. 

Protégée dans l’île de la Cité, une première basilique est réalisée, dédiée à Saint Etienne, protomartyr pour devenir le siège de l’évêque. Elle est rapidement complétée par une seconde dédiée à Notre Dame. A leurs côtés, on construit le seul baptistère de la ville, qui deviendra ensuite Saint Jean le rond.

 

La création progressive des premières paroisses, dans la plupart des cas à partir de chapelles antérieures

Toutefois, la ville se développe. Au Nord de la Seine ! Au Sud de la Seine ! 

Au début l’évêque envoie des prêtres dans des petites églises pour y dire la messe. En parallèle, des monastères et des collégiales sont créés et accueillent les paroissiens. 

Ces églises sont progressivement élevées au rang de paroisses et certaines d’entre elles sont même autorisées à baptiser (Saint Gervais, Saint Julien…).

 

Siècle où l’église prend une influence paroissiale

VIe VIIe IXe Xe XIe XIIe XIIIe
Origine Séculière Notre Dame

Saint Germain l’Auxerrois

Saint Gervais

Saint Julien

Saint Martin des champs Saint Marcel

Saint Benoît

Saint Denis de la Chartre

Saint Merri

Saint Barthélémy

  Sainte Madeleine Sainte Marine
Régulière Sainte Geneviève

Saint Germain des prés

  Saint Eloi   Saint Victor Saint Laurent  

 

 

L’île de la cité, siège de nombreuses églises

Malgré le développement de la ville, la région reste très sensible aux attaques. Il faut dire que les Normands viendront piller ces rives de la Seine jusqu’au IXe siècle. 

Aussi, la majorité des abbayes et collégiales situées sur les rives droites et gauches de la Seine avaient un repli dans l’île de la Cité,  où elles gardèrent une influence au cours des siècles. 

Ainsi, l’île fut couverte d’églises, dont pratiquement la totalité fut détruite entre la Révolution et le Second empire.

 

Vers une nouvelle génération de paroisses, aboutissant au démembrement des territoires des premières

Les siècles passent. La prospérité de la ville fait qu’elle abrite de plus en plus d’habitants. Ceux ci devenus nombreux ne souhaitaient plus se déplacer loin pour rejoindre leurs paroisses. Aussi, on créa alors de nouvelles églises pour les accueillir.

 

premieres paroisses de Paris
Localisation des premières paroisses de Paris

 

Sources bibliographiques : 

  • —Lebeuf, Jean. Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris. 1893.
Fields marked with a * are required

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies, servant à mesurer l'audience de notre site, vous offrir des contenus personnalisés et des publicités adaptées. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer